Newsletters des énergies

L’hydrogène : vecteur de la transition énergétique ?

  • Source : OPECST

La production et la consommation d’hydrogène sont à l’heure actuelle inférieures à un million de tonnes en France (sur près de cinquante millions de tonnes dans le monde). L’essentiel de ce volume d’hydrogène est destiné à l’industrie chimique et à la pétrochimie. Cette molécule présente par ailleurs un potentiel prometteur pour de nombreuses autres applications, notamment comme vecteur d’énergie.  

Les parlementaires socialistes Laurent Kalinowski et Jean-Marc Pastor ont présenté en décembre à l’OPECST (Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques) leur rapport dédié aux enjeux et aux perspectives de cette filière énergétique hydrogène. Ils y rappellent les caractéristiques de cet élément ainsi que ses multiples applications possibles (pile à combustibledans les transports, etc.). Ils identifient également l’hydrogène comme un acteur important de la transition énergétique, permettant d’accélérer le développement des énergies renouvelables (en stockant l’électricité produite de manière intermittente) et de s’affranchir à terme des énergies fossiles.

En conclusion de ce rapport, cinq orientations sont présentées pour structurer une filière hydrogène-énergie nationale. Il est notamment recommander de fédérer les différents acteurs, notamment à travers des partenariats public-privé, et de créer un Comité national d’orientation dédié (sous l’égide du ministère du redressement productif) avant le 30 juin 2014. Pour contribuer au développement de cette filière, il est également proposé une exonération temporaire de toute taxation pour l’hydrogène (à condition que celui-ci ne soit pas produit à partir d’hydrocarbures).

Lire l\'étude :
L’hydrogène : vecteur de la transition énergétique ?