Newsletters des énergies

La Chine, 1er consommateur d’énergie au monde

parue le
Chine consommation d'énergie

©photo

En octobre 2010, l’AIE a confirmé la tendance qu’elle avait émise quelques mois auparavant : la Chine est devenue pour la première fois le premier consommateur d’énergie au monde en 2009. Elle passe ainsi devant les Etats-Unis qui détenaient cette place depuis le début du XXe siècle.

La Chine utilise un cinquième de l’énergie primaire mondiale

En 2009, les Chinois ont consommé 2,252 milliards de tonnes équivalents pétrole soit 4% de plus que les Américains. La Chine consomme au même titre que les Etats-Unis environ 20% de l’énergie primaire de la planète. Elle utilise 47% du charbon brûlé dans le monde, 3% du gaz naturel, 2,6% de l’énergie nucléaire. Par ailleurs, la moitié de l’augmentation de la demande de pétrole proviendrait de la Chine. Mais la place de la Chine doit être également analysée au regard de son taux de consommation d’énergie par habitant. En 2009, celui-ci était en moyenne de 1,48 Tep/habitant en Chine contre 7,75 Tep/habitant aux Etats-Unis.

Pékin a montré son désaccord face à ces chiffres qui, selon elle, ne sont pas en adéquation avec sa propre méthode de calcul. L’AIE qui conseille les membres de l’OCDE sur les questions énergétiques prendrait en compte la biomasse, contrairement à la Chine. D’autres estiment que ce phénomène s’explique par la croissance économique de la Chine malgré la crise qui a davantage touché les Etats-Unis. Cette guerre des chiffres ne peut néanmoins pas masquer l’inéluctable : la dominance et la croissance du poids énergétique de l’empire du Milieu  

Deux géants se lèvent à l’est

La situation énergétique de la Chine est la conséquence naturelle d’un pays émergent doté d’une forte population. Malgré un faible taux de natalité (1,3 enfants par femme en moyenne) la population chinoise compte près de 1,4 milliards d’individus. Elle représente, de fait, le plus grand consommateur potentiel d’énergie au monde.

Autre pays émergent majeur, l’Inde la suit de près. Avec une population de 1,15 milliards d’habitants, un taux de natalité largement supérieur à la Chine (2,7 enfants par femme) et une croissance rapide (entre 7 et 9% du PIB chaque année), l’Inde devrait rapidement combler son retard. 6ème consommateur mondial d’énergie en 2009, l’Inde est encore considérée pour le moment comme un pays peu « énergivore ». Sa consommation énergétique représente 3,4% de la consommation mondiale.

Elle est de 0,5 Tep/habitant soit plus de 5 fois en dessous de la moyenne mondiale, 3 fois inférieure à celle d’un Chinois et 15 fois inférieure à celle d'un Américain. Mais certaines prévisions comme celle de l’Institut de l’Énergie et des Ressources (TERI) à New Delhi, estiment que sa consommation d’énergie devrait être sept fois plus élevée d’ici à 2032, selon l’hypothèse d’un développement similaire à celui d’aujourd’hui. Pour l’AIE, si les tendances actuelles se confirment, la consommation énergétique cumulée de la Chine et de l’Inde passerait à plus de 40% de la consommation énergétique mondiale d’ici à 2030.