La dimension stratégique du nucléaire civil

  • Source : Responsabilité & Environnement

Le parc nucléaire mondial compte actuellement 447 réacteurs « opérationnels » selon l’Agence internationale de l’énergie atomique(1), dont 96 situés aux États-Unis et 58 en France. Dans ces deux pays, le secteur nucléaire est toutefois confronté à de nombreuses difficultés(2) tandis que « les Russes et les Chinois triomphent en investissant et en soutenant massivement leur industrie », constate Marc-Antoine Eyl-Mazzega, directeur du centre Énergie & Climat de l’Ifri.

Dans l’article ci-après publié par la revue Responsabilité & Environnement (Les Annales des Mines)(3), il rappelle la dimension stratégique du nucléaire civil, en particulier dans le contexte de la lutte contre le réchauffement climatique(4), et exprime sa crainte de voir la France et l’Union européenne « perdre leur capacité de peser dans la gou­vernance mondiale du secteur, et sur la non-prolifération du nucléaire ».

Déplorant la « crise de l’État stratège » en France, il rappelle entre autres que Rosatom, outre les mises en service de nouveaux réacteurs sur le territoire russe, « engrange de nombreux contrats à l’export grâce à son sys­tème build, own, operate et de financement intégré, ce qui n’est permis ni par l’OCDE, ni par l’UE ». Marc-Antoine Eyl-Mazzega souligne le risque que « la Russie et la Chine disposent demain d’un duopole de l’exportation de ces technologies sensibles dans les pays émergents, voire dans l’UE ».

Il mentionne par ailleurs, dans les pays développés, l’avance prise par les acteurs américains, britanniques et canadiens dans le déploiement de technologies de petits réacteurs modulaires (SMR) qui pourraient trouver des applications « au-delà du secteur énergétique ».

Le directeur du centre Énergie & Climat de l’Ifri appelle ainsi la France à ne pas faire « l’impasse sur la dimension stratégique du nucléaire civil » et à notamment « s’assurer que, dans la réglementation européenne, le nucléaire bénéficie des mêmes chances et opportuni­tés de contribuer à un système électrique décarboné que les autres technologies bas carbone » (avec un accès aux financements européens pour la R&D, notamment via le programme Horizon Europe/InvestEU).

Lire l'étude  :
Dimension stratégique du nucléaire civil
Sources / Notes
  1. Donnée de la base PRIS de l'AIEA au 26 janvier 2020.
  2. Et plus généralement en Occident (avec seulement 5 chantiers de nouveaux réacteurs dans l’Union européenne et 2 aux États-Unis).
  3. La revue Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur « des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières ».
  4. « Comment la France aurait-elle pu devenir la gardienne de l’application de l’Accord de Paris et viser de façon réaliste l’atteinte de la neutralité carbone sans son nucléaire ? »


L’article de Marc-Antoine Eyl-Mazzega fait partie du dossier « Le nucléaire civil, enjeux et débats » auquel est consacrée la publication de janvier 2020 de Reponsabilité & Environnement. Vous pouvez accéder ici gratuitement à la revue complète.

Sur le même sujet