La voiture du futur vole enfin…

Aeromobil voiture volante

Stefan Klein a travaillé sur l’Aeromobil 2.5 entre 2010 et début 2014. La version 3.0 devrait être commercialisée. (©Aeromobil)

La voiture volante a longtemps été cantonnée au milieu cinématographique. Elle y a eu un rôle central dans certains films de science-fiction mais les réalisations concrètes tardent à sortir de l’écran. Hors des salles obscures, les efforts dans l’automobile sont généralement portés sur des nouvelles motorisations plus économes en énergie. A contre-courant, un ingénieur slovaque a conçu au début de l’année une nouvelle version de son Aeromobil.

6 m de long, une largeur variable

L’ingénieur et designer slovaque Stefan Klein a conçu l’Aeromobil, une voiture de 6 m de long à l’allure sportive avec 2 places à bord. Sur la route, son design peut surprendre mais c’est lorsqu’elle déploie ses ailes rétractables que l’engin dévoile sa différence.

Sur route donc, la voiture blanche et bleue peut atteindre près de 160 km/h. Elle peut faire le plein dans toutes les stations-services et consomme 7,5 l/100 km selon son concepteur. Mélange d’acier et de carbone, le véhicule ne pèse à vide que 450 kg. Elle est équipée un moteur à explosion Rotax 912 que l’on retrouve couramment dans des avions légers.

Une fois ses ailes étendues en quelques secondes, la largeur du véhicule quintuple (de 1,6 m à 8,2 m). Il peut alors décoller et profiter d’un vol en altitude à une vitesse comprise entre 60 et plus de 200 km/h. L’autonomie de vol avoisine 700 kilomètres, avec une consommation de 15 l/h en moyenne.

Plusieurs générations d’Aeromobil

Les propriétés de l’Aeromobil précédemment évoquées sont plus précisément celles de l’Aeromobil 3.0 sur laquelle Stefan Klein travaille actuellement avec d’autres chercheurs. Cette version fait suite à 3 autres générations ayant servi de pré-prototypes pour de nombreux tests, la première d’entre elles remontant au début des années 1990. Elle devrait être présentée au public en juin 2014 et pourrait être pré-commandée dès 2015. Le prix n’est pas encore précisé.

Pour conduire l’Aeromobil au sol et dans les airs, il vous faudra naturellement un permis de conduire ainsi qu’une licence de pilote avec un minimum de 25 heures de vol au compteur. D’un point de vue environnemental, la voiture n’est pas spécialement vertueuse. Elle pourrait toutefois permettre d’éviter des bouchons et à ses conducteurs de gagner du temps sur des courtes ou moyennes distances. Cette voiture présente également un intérêt dans les zones dépourvues d’infrastructures routières.

Il existe d’autres modèles de voitures volantes dans le monde telles que la Terrafugia Transition aux États-Unis mais l’Aeromobil apparaît comme l’une des plus convaincantes à l’heure actuelle. Son concepteur, par ailleurs professeur à l’Académie des Beaux-Arts et de Design de Bratislava, a de plus davantage travaillé sur l'esthétique de ce modèle à mi-chemin entre une voiture de sport et un petit avion de tourisme.

L’Aeromobil 2.5 (ici à l’atterrissage), visuellement très proche de la prochaine génération 3.0, a fini d’être testée en janvier 2014. (©Aeromobil)

L’Aeromobil 2.5 (ici à l’atterrissage), visuellement très proche de la prochaine génération 3.0, a fini d’être testée en janvier 2014. (©Aeromobil)