Newsletters des énergies

Le développement du Power to Gas au Royaume-Uni

  • Source : Institution of Mechanical Engineers

Au dernier trimestre 2017, les énergies éolienne et solaire ont généré 18,3 TWh en Grande-Bretagne (contre 35,4 TWh pour le gaz et 15,2 TWh pour le nucléaire) selon les dernières données de la commission britannique de régulation de l’énergie (Ofgem)(1). Cette production intermittente est amenée à augmenter, ce qui implique de disposer de solutions flexibles pour gérer l’équilibre du réseau électrique britannique.

Dans son rapport en anglais « Energy from gas : taking a whole system approach » publié le 9 mai, l’Institution of Mechanical Engineers(2) appelle le gouvernement britannique et les industriels du pays à augmenter leurs investissements en faveur du vecteur hydrogène, en facilitant le développement du « Power to Gas » (P2G) pour devenir « le leader mondial de ce procédé et des technologies autour de l’hydrogène ».

Pour rappel, le Power to Gas consiste à produire de l’hydrogène à partir d’électricité par électrolyse de l’eau (les molécules H20 sont cassées en hydrogène et en oxygène). Il présente un intérêt particulier pour valoriser les productions intermittentes des filières éolienne et photovoltaïque, en stockant l’électricité générée par ces dernières en l’absence de demande sur les réseaux (stockage de plus longue durée que les batteries électriques).

Production mondiale d'hydrogène

Près de 96% de la production mondiale d’hydrogène est encore issue d’énergies fossiles. (©Connaissance des Énergies, d’après Institution of Mechanical Engineers)

L'Institution of Mechanical Engineers indique que davantage d'hydrogène pourrait notamment être injecté dans les réseaux de gaz naturel (dans des proportions limitées), être consommé à des fins industrielles ou alimenter des véhicules à hydrogène. Précisons que cet hydrogène peut également être associé à du CO2 pour produire du méthane de synthèse, aux caractéristiques similaires au gaz naturel « fossile » (procédé dit de « méthanation »).

Trois grandes recommandations sont émises dans ce rapport :

  • la création d’un « forum industriel regroupant les secteurs du nucléaire, des renouvelables et du gaz pour promouvoir la production et le stockage d’hydrogène dans le système énergétique britannique » dans les différents secteurs ;
  • des efforts supplémentaires du gouvernement et de l’industrie gazière pour promouvoir l’utilisation d’hydrogène dans les réseaux de distribution britanniques jusqu’à une part de 20% d’ici 2023 ;
  • la réalisation d’une étude comparative sur l’impact « en matière de développement durable sur le long terme » des matériaux consommés pour fabriquer des batteries lithium-ion et pour développer des systèmes de « Power to Gas » et des piles à combustible.

Schéma de principe du Power-to-Gas

Schéma de principe du Power to Gas (©Connaissance des Énergies d’après European Power to Gas Platform)

Lire l'étude :
Power to Gas au Royaume-Uni