Le mobile en kit, smartphone du futur ?

Mobile en kit

Avec Ara, les utilisateurs pourront eux-mêmes constituer leurs smartphones en fonction de leurs attentes. (©photo)

Plus rapides, plus polyvalents et souvent plus chers, les smartphones ne cessent d’évoluer en incorporant les dernières technologies. Après avoir vendu Motorola, Google continue de s’intéresser à la téléphonie mobile comme en témoigne le projet baptisé « Ara ». Celui-ci consiste à concevoir un prototype de mobile en kit.

Un portable en pièces vaut mieux qu’un portable en miettes

Le projet Ara part d’un constat : à ce jour, lorsqu’un smartphone ne fonctionne plus ou que l’une de ses caractéristiques se montre défaillante, il est souvent renvoyé à son constructeur pour des réparations plus ou moins longues, voire mis au rebut. Google souhaite faire émerger sur le marché un téléphone portable modulaire constitué de différents blocs. Chaque bloc, fixé sur un endosquelette, remplirait une fonction spécifique (batterie, mémoire vive, puissance processeur, etc.), pouvant ainsi être facilement remplacé.

Ce projet, initié avec Motorola avant sa revente, constitue un moyen de lutter contre l’obsolescence programmée des smartphones. L’utilisateur devient en mesure de changer un bloc défaillant et d’optimiser lui-même les performances de son appareil. Le hardware, autrement dit l’ensemble matériel de circuits électroniques pourra ainsi être optimisé comme l’est actuellement le software, c'est-à-dire la partie logiciel des machines.

50 dollars, prix d’appel du smartphone en kit

Le projet Ara sera présenté cette année au cours de différentes conférences, la prochaine étant principalement destinée aux développeurs les 15 et 16 avril prochains. Ceux-ci seront invités à travailler sur des modules pouvant se fixer sur la colonne vertébrale conçue par Google. Il est prévu que les modules à ajouter aient une épaisseur maximum de 10 mm.

La commercialisation de ce smartphone modulaire pourrait être lancée dès le 1er semestre 2015. Celui-ci devrait être vendu à un prix accessible ne dépassant pas 50 $ mais avec un nombre très réduit de fonctionnalités : seul l’accès Wi-Fi sera intégré en plus des fonctionnalités classiques d’un téléphone mobile. L’acheteur devra équiper cette base d’un module pour accéder au réseau cellulaire choisi et d’autres blocs pour des fonctionnalités plus spécifiques comme un appareil photo. La base d’Ara sera disponible en 3 tailles différentes : mini (plus petit qu’un smartphone de 4 pouces), medium (entre 4 et 5 pouces) et jumbo (format d’une tablette).

Notons que Google n’est pas le seul acteur à travailler sur un smartphone modulaire. La société chinoise ZTE a notamment également présenté un concept similaire en début d’année au salon CES de Las Vegas. Ces bonnes ondes seront-elles suffisantes pour permettre au  smartphone en kit de s’imposer sur le marché ?

dernière modification le