Newsletters des énergies

L’énergie dans le monde en 2035 : à quoi faut-il s’attendre ?

parue le
L'énergie dans le monde en 2035

Quel paysage énergétique mondial en 2035 ? (©Connaissance des Énergies)

Le groupe britannique BP a rendu public le 17 février son « Energy Outlook 2035 ». Il y présente ses prévisions énergétiques à cet horizon : évolution de la demande, des mix énergétique et électrique, des flux d’énergie, etc. Nous vous restituons sous forme d’infographie une sélection de chiffres clés à retenir.

8,7 milliards de personnes en 2035

Le BP Energy Outlook prévoit une augmentation de la consommation mondiale d’énergie de 37% d’ici à 2035 (soit une hausse de 1,4% par an). Près de la moitié de cette hausse proviendrait de la Chine et de l’Inde. Dans les pays de l’OCDE, la demande énergétique devrait uniquement croître de 0,1% par an et diminuer à partir de 2030.

Cette évolution de la consommation serait principalement portée par la demande mondiale d’électricité en fort développement. Compte tenu de la croissance démographique mondiale (+1,6 milliard de personnes d’ici à 2035), la consommation énergétique par habitant devrait augmenter de 12%.

Notons que l’intensité énergétique (rapport entre la consommation énergétique d’une zone et son produit intérieur brut) devrait baisser de 36% au niveau mondial entre 2013 et 2035, la croissance économique étant amenée à moins dépendre de l’industrie lourde énergivore.

Les chiffres clés de l'énergie en 2035

Les chiffres clés de l'énergie en 2035 (©Connaissance des Énergies)

81% de la demande encore couverte par les énergies fossiles

En 2035, les énergies fossiles pourraient encore satisfaire 81% de la demande énergétique mondiale selon BP, contre 86% en 2013. Pour la première fois depuis la Révolution Industrielle, aucune énergie ne serait largement dominante dans le mix énergétique mondial. Les parts du pétrole et du charbon devraient baisser tandis que celle du gaz naturel devrait augmenter. Elles devraient respectivement s’échelonner entre 26% et 28%. Les énergies renouvelables hors hydroélectricité devraient poursuivre leur essor au niveau mondial et satisfaire 8% de la demande énergétique mondiale en 2035, contre près de 3% aujourd’hui.

Le mix électrique devrait lui aussi rester fortement dépendant des énergies fossiles. Le charbon restera la 1ere source de production électrique et pourrait couvrir près d’un tiers de la production électrique mondiale malgré un déclin de sa contribution (44% aujourd’hui).

25% d’émissions supplémentaires de gaz à effet de serre

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à la consommation d’énergie devraient augmenter de 25% entre 2013 et 2035 selon BP. Malgré un ralentissement de cette croissance, le niveau des émissions serait dans ces conditions bien supérieur au niveau recommandé par la communauté scientifique mondiale.

Des incertitudes importantes persistent toutefois sur cette évolution en fonction des politiques qui seront adoptées et notamment de la possibilité d’un accord global lors de la Conférence Climat de Paris fin 2015.