Newsletters des énergies

L’énergie en France et dans le monde : que retiendrez-vous de 2017 ?

parue le
Fêtes de fin d'année

Connaissance des Énergies vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d’année. (©Pixabay)

Connaissance des Énergies prend ses quartiers d’hiver et vous propose de retrouver quelques grandes actualités énergétiques qui ont marqué 2017. Nous vous souhaitons à tous de très joyeuses fêtes et vous donnons rendez-vous le mardi 2 janvier 2018 pour le retour des publications.

Monde / La lutte contre le réchauffement climatique : loin des « 2°C »

Le 13 décembre 2017 s’est tenu près de Paris le « One Planet Summit », à l’occasion des deux ans de l’Accord de Paris. Cet événement a entre autres été marqué par l’engagement de la Banque mondiale de ne plus financer de projets dans l’amont pétrolier et gazier après 2019.

Si Monsieur Macron a voulu affirmer à cette occasion le leadership français dans la lutte contre le réchauffement climatique, c’est en grande partie en réaction à l’annonce en juin 2017 de son homologue américain Donald Trump du retrait des États-Unis de l’accord de Paris. Une annonce qui a fait craindre que de nombreux « passagers clandestins » se désengagent à leur tour, alors que l’objectif des 2°C nécessiterait de revoir très significativement à la hausse les objectifs actuels.

La COP23 qui s’est tenue à Bonn en novembre 2017 a témoigné de l’inertie actuelle des États dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris, alors même que les acteurs non-étatiques multiplient leurs propres engagements. En marge de cette conférence climat, le Global Carbon Project a estimé que les émissions mondiales de CO2 liées à la combustion d’énergie fossile et à l’industrie allaient augmenter de près de 2% en 2017.

Selon les dernières prévisions de l’AIE, le mix énergétique mondial restera, en l’état des politiques et engagements actuels, largement dominé par les énergies fossiles dans les décennies à venir, malgré une croissance très rapide des énergies renouvelables.

France / Nicolas Hulot en charge de la politique énergétique française : sus aux fossiles

En France, Nicolas Hulot a accepté en mai 2017 de devenir ministre de la transition écologique et solidaire au sein du gouvernement d’Édouard Philippe. Son début d’exercice a été marqué par la présentation en juillet du Plan Climat qui prévoit entre autres de mettre fin à la vente de véhicules à essence ou diesel à l’horizon 2040.

Ce Plan, composé de 23 grands axes, doit être décliné durant tout le quinquennat. Une des mesures emblématiques de cette feuille de route vient d’être adoptée le 19 décembre par le Parlement : la fin de la recherche et de l’exploitation des hydrocarbures en France d’ici 2040. Précisons que plusieurs dérogations sont prévues par le texte de loi (maintien de la production possible après 2040 si elle n’a pas permis de couvrir les coûts de recherche et d’exploitation, poursuite de l’exploitation de soufre dans le bassin de Lacq, autorisation d'exploiter le gaz de mine pour des raisons de sécurité).

En novembre 2017, Nicolas Hulot a par ailleurs annoncé que l’objectif de porter à 50% la part du nucléaire dans le mix électrique français en 2025 (contre 72,3% en 2016) n’était pas une cible réaliste.

3 grandes thématiques à suivre en 2018

Et vous, que retiendrez-vous de 2017 ?

Nous vous invitons à retrouver ci-dessous quelques-uns de nos articles d’actualité les plus consultés en 2017 et à poursuivre la discussion sur nos réseaux sociaux :