Linky : fabrication in progress

Compteurs communicants ERDF

L’Italie et la Suède ont développé depuis près de dix ans un système de compteurs électriques communicants. Ici, le compteur Linky qui va être déployé en France. (©Cyril Entzmann - PWP)

Mi-novembre, le groupe CG a annoncé l’implantation d’une usine de fabrications de compteurs électriques communicants près de Grenoble. Qui sont ces acteurs fabriquant les compteurs Linky, quel impact vont-ils avoir sur l’emploi et à quel calendrier de déploiement doivent-ils se préparer ? 

6 fabricants déjà sur les rangs

Fin août 2014, six entreprises ont été officiellement retenues par le gestionnaire du réseau de distribution ERDF pour fournir les trois premiers millions de compteurs électriques Linky entre fin 2015 et fin 2016. Il s’agit des groupes français Sagemcom et Maec, de l’américain Itron, de l’espagnol Ziv (absorbé depuis par CG), du suisse Landis+Gyr et de l’allemand Ester. Un appel d’offres avait été lancé en octobre 2013. Le coût de déploiement des trois premiers millions de compteurs est estimé à 250 millions d’euros.

Tous ces boîtiers doivent être fabriqués en France. Cela explique pourquoi le groupe CG implante un site de production à Fontaine, près de Grenoble. Celui-ci sera en mesure de fournir plus de 2 millions de compteurs par an à partir de 2017. Les premiers compteurs sur ce site seront produits à partir du 2e trimestre 2015. En pleine capacité de production, 200 emplois directs et indirects devraient être pourvus dans la région. Cette évolution dépendra toutefois aussi du succès de CG lors des prochains appels d’offres.

Pour rappel, les compteurs communicants Linky permettront aux particuliers d’obtenir davantage d’informations en direct sur leur consommation. ERDF recevra également ces données, ce qui évitera le déplacement d’agents pour le relevé d’indices à domicile. Ce déploiement doit permettre à terme de limiter les surconsommations et de lisser les pics de consommation, en particulier en période hivernale.

Le futur déploiement

ERDF va lancer d’ici la fin de l’année 2014 un nouvel appel d’offres pour la pose de 10 millions de compteurs communicants supplémentaires. En effet, 32 millions de compteurs Linky devront au total être fabriqués et installés dans l’hexagone d’ici à 2021 (soit 90% des compteurs des 35 millions de foyers français). Selon ERDF, la conception, la fabrication et la pose de ces compteurs devrait créer près de 10 000 emplois en France.

Le marché des compteurs communicants ne se limite pas à la France. La directive européenne « efficacité énergétique » a impulsé ce déploiement pour l’ensemble des États membres : elle prévoit que 80% des foyers européens soient équipés de compteurs « communicants » à l’horizon 2020. Selon l’entreprise CG, le marché européen se chiffre ainsi à 180 millions de compteurs d’ici à 2020.

Au-delà des frontières européennes, d’autres projets importants de déploiement se développent, notamment en Californie, et un grand potentiel de développement est envisagé en Asie et en Amérique Latine. Un rapport du cabinet Navigant Research a ainsi estimé que le nombre de compteurs communicants installés dans le monde pourrait dépasser le milliard d’unités à l’horizon 2022.

dernière modification le
Sources / Notes

Sur le même sujet