Mécanismes de capacité : affaire nationale ou européenne ?

  • Source : Ifri

 « Attendrons-nous un black-out généralisé pour promouvoir une approche européenne qui puisse le prévenir ? »

L’intégration du marché électrique européen, reposant sur les flux transfrontaliers et les interconnexions, devrait être complète en 2014, rappelle l’Ifri. Selon l’institut, le manque de coordination des États membres fait peser un risque sur la sécurité électrique dans l’UE. La capacité à satisfaire la demande de pointe est fragilisée par le manque d’investissements dans des unités de productions dédiées. Dans ces conditions, des mécanismes de rémunération des capacités (MRC) se développent en Europe. Ce mécanisme est actuellement débattu en France.

Dans ce position paper, l’Ifri passe en revue les enjeux du marché européen de l’électricité, particulièrement sa capacité à développer un parc de production adaptée à des demandes nationales disparates et à assurer les interconnexions entre les pays. L’institut y expose sa position sur le sujet, retranscrite ici en avant-première.

Lire l'étude  :
Mécanismes de capacité : affaire nationale ou européenne ?