Newsletters des énergies

Parapluie cherche rayons solaires

Parapluie solaire

Développé par Vodafone UK, le parapluie Booster Brolly est aussi utile sous le soleil que sous la pluie. (©photo)

De nombreuses sociétés développent actuellement des produits utilisant le rayonnement solaire pour renforcer l’autonomie de leurs clients. Chaque vacancier « illuminé » pourrait ainsi se passer d’alimentation électrique. Vodafone UK a en particulier développé un parapluie solaire.

Après la pluie, le soleil

L’opérateur mobile Vodafone UK  a créé, en partenariat avec l’UCL (University College London), un parapluie permettant de rester connecté en permanence, notamment lors de festivals en plein air. Baptisé Booster Brolly, ce parapluie possède un revêtement composé de 12 bandes photovoltaïques flexibles qui génèrent de l’électricité.

L’électricité produite à partir du rayonnement solaire peut être utilisée pour recharger son portable mais également pour renforcer le signal 3G de ce dernier grâce à une micro-antenne intégrée. La recharge d’un smartphone durerait moins de 3 heures selon Vodafone. L’électricité peut également être stockée dans une batterie disposant d’un port USB. Le parapluie Booster Brolly est actuellement en phase de tests (récemment au Festival de l’île de Wight) et sera bientôt agrémenté d’une lampe torche à DEL.

Loisirs, plaisirs ou travail au soleil

Passant outre les caprices éventuels de la météo, le champ des produits alimentés à l’énergie solaire continue à s’élargir et à s’adapter aux activités des vacanciers. Pour la randonnée, des sacs à dos solaire développés par Voltaic Systems disposent notamment de panneaux solaires d’une capacité globale de 4 W permettant de recharger son appareil photo ou d’autres appareils électriques à l’aide d’adaptateurs.

De nombreuses gammes de « vêtements solaires » se développent, jusqu’au maillot de bain. Il en va de même pour toutes sortes de gadgets, la boutique Passage du désir ayant même lancé un sex-toy se rechargeant au soleil ou grâce à une lampe de bureau en quelques heures.

Le rayonnement solaire n’est toutefois pas nécessairement exploité pour produire de l’électricité, comme en témoigne le dernier rapport annuel de la société Austria Solar. Conçu par l’agence allemande Serviceplan, celui-ci révèle son contenu en étant exposé aux rayons solaires, rappelant le principe de l’encre sympathique.

Sur internet, il est également possible de commander un « briquet solaire ». Une innovation qui n’en est pas vraiment une puisque ce gadget est uniquement constitué d’un miroir qui permet de concentrer le rayonnement sur la cigarette à allumer…