La vision de…
Tatsuo Masuda

Président de FairCourt Capital
Professeur invité de la Nagoya University of Commerce and Business Graduate School

Bienvenue dans le monde de 2050 ! Le système énergétique a parcouru un long chemin en matière d'électrification, et ce dans tous les secteurs, sauf dans le transport aérien. L’application de l'accord de Paris (COP21) a donné naissance à un environnement totalement différent, favorisant un développement technologique orienté vers la « décarbonation ». Ce qui était inimaginable est devenu une réalité en 2050. Par exemple, une nouvelle technologie solaire a rendu les panneaux photovoltaïques en silicium obsolètes alors qu'ils dominaient le marché des nouvelles capacités de production d'électricité dans les années 2010 et 2020.

Le monde ne parlait pas forcément d'une seule voix à propos du changement climatique, les climato-sceptiques et les négationnistes conservaient alors une certaine influence. Néanmoins, à mesure que la « compatibilité environnementale » s'est immiscée dans les codes des affaires, les initiatives climatiques sont devenues une « nécessité économique » menant à un processus accéléré.

Les progrès des technologies de stockage de l'électricité, autrefois terriblement lents, ont été fulgurants au cours des années 2020, rendant ce stockage de l'électricité efficace et abordable. Les métaux précieux, comme le lithium utilisé pour les batteries haute performance, ont été remplacés par des matériaux plus abondants.

Ces progrès ont permis une combinaison flexible entre des systèmes énergétiques centralisés et décentralisés afin de s'adapter à de nombreux besoins. Un pays en développement n'a ainsi plus besoin de reposer uniquement sur un réseau de transport d'électricité haute tension coûteux et étendu. La « pauvreté énergétique » a été éradiquée, même en Afrique bien que lentement, grâce à la diffusion de systèmes énergétiques décentralisés dont le coût a considérablement baissé grâce au développement et à l'application généralisée de la technologie.

L'« inconstance » perpétuelle de la nature humaine, le principal obstacle à l'utilisation efficace et optimale de l'énergie, a progressivement été surmontée par l'application généralisée de l'intelligence artificielle à différents niveaux : à la maison, au bureau, en ville et à plus grande échelle.

L'ère des combustibles fossiles touche à sa fin en 2050 : l'utilisation de ces combustibles est de plus en plus limitée à de grandes installations de production électrique et à l'approvisionnement en chaleur dans certains endroits. Les perspectives du nucléaire continuent de s'amenuiser sous la pression sociale et politique. Reflet de cette nouvelle réalité énergétique, la chanson suivante, composée sur la mélodie du thème principal de Walt Disney « It’s a Small World », est devenue très populaire en 2050.

A Song for Energy Future             

1.It will be the source of joy

Safety will be the norm                                         

To make the people and earth happy

And there’s no geopolitics.

2. Energy poverty will be history

La la la,  La la la,  La la la,  La la la

Universal access to everyone

This is our future.

parue le