Produit-on moins d’électricité d’origine nucléaire depuis Fukushima ?

Centrale nucléaire Ling Ao

Prise de vue des 2 premiers réacteurs de la centrale chinoise de Ling Ao en 2003. Depuis, 2 autres réacteurs y ont été construits et connectés au réseau, dont un moins de 2 mois après l'accident de Fukushima. (©EDF-Gabriel Liesse)

L’accident de Fukushima Daiichi en mars 2011 au Japon a provoqué un choc important dans l’opinion publique. Il a entraîné des mesures de renforcement de la sûreté des installations nucléaires dans le monde. Seul un nombre limité de pays a toutefois acté une « sortie du nucléaire » : l’Allemagne d’ici à 2022 avec l’arrêt immédiat de 8 réacteurs en mai 2011, la Belgique d’ici à 2025 et la Suisse d’ici à 2034.

La production nucléaire au Japon a pour sa part été réduite à néant(1) alors qu’elle atteignait 288 TWh en 2010. Avant mars 2011, le pays disposait en effet de 54 réacteurs en activité, soit du 3e plus grand parc nucléaire au monde après ceux des États-Unis et de la France. L’accident de Fukushima a entraîné l’arrêt définitif des 6 réacteurs de la centrale et la mise hors service temporaire des 48 autres réacteurs(2).

Hormis en Allemagne(3) (- 41 TWh entre 2010 et 2013) et au Japon (- 266 TWh entre 2010 et 2013), la production nucléaire est restée relativement stable dans les différentes régions du monde. Selon les dernières données consolidées de l’AIEA, elle a atteint 2 359 TWh au niveau mondial en 2013 contre près de 2 630 TWh en 2010, soit une baisse de 10,3% correspondant approximativement à la production japonaise avant l’accident de Fukushima.

Dans son World Energy Outlook 2014, l’AIE prévoit par ailleurs une croissance de la capacité nucléaire mondiale de près de 60% entre 2013 et 2040(4). Cette dernière atteindrait plus de 620 GW à cet horizon (contre 392 GW en 2013). Près de 45% de la hausse de production électrique associée pourrait provenir de la Chine : 22 des 65 réacteurs nucléaires actuellement en cours de construction sont implantés dans ce pays.

Production nucléaire mondiale

La production électrique d’origine nucléaire dans le monde n’a pas connu d’importantes variations depuis 20 ans. Sa baisse suite à l’accident de Fukushima reste modérée. (©Connaissance des Énergies d'après données de l'AIEA)