Situation énergétique de l'Équateur en 2014

  • Source : U.S. Energy Information Administration

L’Équateur est le plus petit producteur membre de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) : il a produit en 2012 près de 505 000 barils de pétrole par jour. Ce volume de production fait du pays le 5e producteur sud-américain de pétrole. Il est approximativement 4 fois moins élevé que celui du Brésil et plus de 5 fois moins que celui du Venezuela. Rappelons toutefois que la superficie de l’Équateur est par ailleurs 30 fois plus faible que celle du Brésil.

L’analyse de l’US Energy Information Administration (EIA) détaille le profil énergétique de l’Équateur dont 76% de la consommation d’énergie dépend du pétrole. Les ressources nationales d’hydrocarbures appartiennent exclusivement à l’État. Le pays exporte près d’un tiers de sa production de pétrole vers les États-Unis (côte ouest). En raison de ses faibles capacités de raffinage, il doit toutefois importer des produits pétroliers.

L'Équateur se distingue par ailleurs par la composition de son mix électrique : près de 50% de son électricité provient de centrales hydroélectriques, situées principalement dans les zones montagneuses de la province d'Azuay. Le reste de la production électrique équatorienne est essentiellement généré par des centrales thermiques utilisant du pétrole mais aussi de la bagasse comme combustibles.

Lire l'étude  :
Énergie en Équateur