Newsletters des énergies

Sur la piste du véhicule électrique

  • Source : UFE

Chaque année, près de 2 millions de voitures particulières neuves sont vendues en France. Au 1er octobre 2017, la France comptait près de 85 000 véhicules particuliers électriques, ce qui constitue moins de 0,3% du parc actuel en circulation(1). Les motorisations alternatives (électricité, hydrogène, GNV, etc.) progressent toutefois et concernent désormais près de 4% des nouvelles immatriculations de véhicules neufs particuliers en France.

Dans cette publication de l’Observatoire de l’industrie électrique, l’UFE s’intéresse en particulier aux caractéristiques et défis des véhicules 100% électriques. S’ils ne comptent que pour près de 1% des ventes françaises de véhicules particuliers en 2017(2), de nombreuses annonces de constructeurs (Volvo, Volkswagen, etc.) laissent présager un décollage de la filière. Pour rappel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe pour objectif de porter à 2,4 millions le nombre de véhicules électriques ou hybrides rechargeables en France à fin 2023 (en incluant les utilitaires légers de moins d’une tonne de charge utile).

Cet objectif ambitieux nécessite toutefois de relever de nombreux défis rappelés par l’UFE. Parmi ceux-ci, il est le plus souvent fait référence à l’autonomie des véhicules électriques, des progrès sensibles des batteries étant attendus, tant d’un point de vue technique qu’en matière de coûts. A l’heure actuelle, Tesla annonce des autonomies de l’ordre de 600 km pour ses modèles haut de gamme tandis que Renault a doublé l’autonomie de sa Zoé (de 200 à 400 km), véhicule électrique le plus vendu en France. A l’horizon 2020, des chercheurs du Fraunhofer Institute en Allemagne espèrent porter à 1 000 km l’autonomie des batteries pour véhicules électriques (projet Embatt(3)).

Des attentes importantes portent également sur les coûts des batteries, dont la durée de vie dans un véhicule électrique est actuellement limitée à 8 ans en moyenne (seconde vie possible). Les usines géantes de batteries (« Gigafactory » de Tesla, projet Northvolt en Suède) doivent contribuer à faire baisser ces coûts en dessous de 100 $/kWh à l’horizon 2030 selon le cabinet McKinsey(4). La disponibilité des infrastructures de recharge (près de 20 000 points de charges ouverts au public en France) ainsi que le temps de cette recharge figurent également parmi les défis majeurs à relever pour accélérer le développement de l’électromobilité.

Lire l'étude :
Véhicules électriques