Tout savoir sur les effacements

  • Source : UFE

Dans le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) mis en consultation par le gouvernement début 2019(1) figure « un objectif de 6,5 GW de capacité d’effacement à l’horizon 2028 », visant à améliorer la flexibilité du réseau électrique français et à faciliter ainsi son « équilibrage ».

Pour rappel, un « effacement » désigne « l’action visant pour un consommateur donné à baisser temporairement, sur sollicitation, son niveau de soutirage sur les réseaux de transport ou de distribution d’électricité par rapport à un programme prévisionnel de consommation ou à une consommation estimée ». On distingue les effacements « industriels » (gros consommateurs choisissant d’arrêter temporairement leur chaîne de production ou d’en adapter le fonctionnement pendant une période donnée) des effacements « diffus » (consommateurs tertiaires ou particuliers interrompant par exemple le fonctionnement de leurs appareils électriques).

Dans la publication ci-après mise en ligne le 14 mai, l’Union française de l'électricité (UFE) présente le cadre réglementaire autour des effacements en France, décrit leur développement ainsi que les mécanismes de soutien dont ces effacements peuvent bénéficier.

Le mécanisme dit « NEBEF » (Notification d’Échanges de Blocs d’Effacement) permet entre autres de valoriser les effacements sur les marchés de l’électricité : un opérateur d’effacement peut vendre de gré à gré ou sur des bourses de l’énergie « des blocs d’électricité correspondant à la quantité d’électricité qui n’a pas été consommée ». Les effacements disposent d’autres possibilités de valorisation précisées par l’UFE dans cette note (mécanisme de capacité, mécanisme d’ajustement, appel d’offres, etc.).

Rappelons que les effacements, qui suscitent un intérêt particulier lors des pics de consommation hivernale, ne permettent pas nécessairement de réduire la consommation électrique : cette demande est « généralement et pour une large part, décalée à une autre période que celle initialement prévue », précise l'UFE (effet rebond).

Effacement électrique
Lorsqu'un consommateur « réalise un effacement », il accepte de réduire son appel de puissance sur le réseau électrique pour une période donnée. (©UFE)

Lire la note  :
Lire la note