Un avion qui décolle, de l'électricité produite

Wings of Phoenix

Des étudiants chinois ont créé un système mécanique exploitant l'énergie des tourbillons de sillage des avions (©Airbus Fly Your Ideas)

Un groupe de cinq étudiants chinois de la Nanjing University of Aeronautics and Astronautics a remporté le concours « Fly Your Ideas 2011 » : ils ont imaginé un système permettant de produire de l’électricité à partir des tourbillons de sillage générés par les avions lors des décollages et des atterrissages. Organisé par l'avionneur européen Airbus, ce concours invite des étudiants universitaires à concevoir un mode de transport aérien durable et éco-efficient(1).

Tourbillons de sillage : un potentiel d’énergie inexploitée

Lorsqu’un avion décolle ou atterrit, il propulse des masses d’air importantes vers le bas : c’est le principe de la « portance » permettant à un avion de voler. Deux puissants tourbillons d’air, appelés tourbillons de sillage, sont alors créés de chaque coté de l'avion. Ceux-ci constituent une forme d’énergie cinétique habituellement inexploitée. 

Le projet imaginé par les vainqueurs du concours permettrait de valoriser cette énergie en installant une série de dispositifs sur les cotés de la piste de l’aéroport.

Un dispositif en forme de « feuille »

Chacun des dispositifs est composé d'une voile en forme de feuille, érigée verticalement depuis une base. Cette base est elle-même enterrée, laissant uniquement la voile dépasser.

Lors du passage d’un avion, les tourbillons de sillage sont propulsés sur la voile. Celle-ci se met alors à effectuer un mouvement de balancement d’avant en arrière. Un système mécanique à ressort situé à l’intérieur de la base convertit ce mouvement en un mouvement circulaire. Ce dernier fait tourner un générateur produisant de l’électricité !

4 kWh produits par décollage et atterrissage

Selon les étudiants, ces « feuilles » pourraient générer jusqu’à 4 kWh d’énergie électrique à chaque décollage et atterrissage. Cette énergie pourrait être reliée et alimenter le réseau électrique ou les installations électriques d’un aéroport, telles que l’éclairage des pistes la nuit.

De plus, le projet respecte la réglementation de sécurité aéroportuaire : tout dispositif situé à proximité d’une piste doit pouvoir s’aplatir sur le sol en cas d’accident. Les « feuilles » sont conçues de manière à pouvoir se plier. Un avion sortant d'une piste lors d’un incident roulerait donc sur ces « feuilles » sans danger.

dernière modification le