Un buggy électrique veut marquer le Dakar sans empreinte

Acciona 100% Ecopowered

Le moteur électrique de l’Acciona ne pèse que 80 kg, soit 3,5 fois moins que les moteurs à combustion interne utilisés sur le Rallye. Le pack de 4 batteries nécessaire pour l’alimenter pèse en revanche à lui seul près de 1 640 kg. (©2015 Jesus Renedo)

Le Rallye Dakar 2015 se déroule du 4 au 17 janvier en Amérique du Sud. Parmi les 137 participants au départ dans la catégorie auto figurait un buggy un peu spécial. Il est 100% électrique, une première pour cette course. Description de ce défi de l’autonomie sur une course de près de 9 000 km.

4 batteries pour assurer son autonomie

Le buggy électrique s’étant élancé sur les routes du Dakar 2015 a été conçu par la société espagnole Acciona, spécialisée dans les énergies renouvelables et la construction. Baptisé Acciona 100% Ecopowered, il dispose d’un moteur électrique d’une puissance de 220 kW, soit l’équivalent de de 300 chevaux. Toute son énergie provient de 4 batteries lithium-ion capables de stocker 35 kWh chacune (soit 140 kWh au total).

Sachant que la voiture consomme 20 à 45 kWh / 100 km en fonction du terrain, elle ne peut réaliser les longues étapes du Dakar sans ravitaillement. Acciona a donc prévu que les batteries soient changées tous les 250 km par des batteries neuves. Celles-ci seront fournies par deux camions d’assistance de l’équipe qui suivront le buggy lors de chaque ravitaillement. Cette configuration n’est pas exemplaire d’un point de vue écologique mais constitue une étape nécessaire dans le développement du buggy à plus long terme.

Un panneau photovoltaïque à haut rendement (30%) est par ailleurs installé à l’arrière du buggy. Capable de fournir une puissance de 100 W, il permet le fonctionnement des systèmes télémétriques et de sécurité de la voiture.

Le Dakar 2015, une étape d’un défi plus large

Le groupe Acciona s’est déjà engagé dans le passé dans plusieurs défis à propulsion alternative : une traversée du Pôle Sud avec un traîneau tracté par des cerfs-volants en 2011, un Vendée Globe sans consommer de combustible fossile en 2012, etc. Sur le Dakar 2015, l’équipe a fait appel à Albert Bosch, un habitué des projets sportifs d’envergure(1), pour conduire son buggy électrique.

Le classement final de cette voiture ne constituait toutefois pas un objectif cette année. L’opération de changement des piles lors des ravitaillements dure en moyenne près d’une heure. La vitesse du buggy est par ailleurs auto-limitée à 150 km/h et celui-ci est handicapé par le poids de ses batteries (410 kg par batterie lithium-ion). Dans un délai de 4 à 5 ans, l’équipe envisage toutefois de se montrer compétitive vis-à-vis de ses concurrents traditionnels.

Lors de la première étape, le buggy électrique a terminé à la 130e place sur 135 arrivants. Il a finalement été disqualifié lors de la 2e étape en raison d’un retard en course. Hier, le buggy électrique entamait toutefois la troisième étape de sa propre initiative, conservant ainsi son cap.

dernière modification le
Sources / Notes

(1) Albert Bosch a entre autres gravi les plus hauts sommets du monde et traverser l’Antarctique à pied en solitaire.
 

Site d'Acciona 100% Ecopowered sur le Dakar