Un éclairage LED pour se connecter à Internet

Li-Fi connexion internet

Du Li-Fi grâce à des luminaires LED : le futur pour se connecter sans fil à Internet ? (©Lucibel)

Le spécialiste de l’éclairage LED Lucibel et le promoteur immobilier Sogeprom ont présenté mi-septembre un prototype de luminaire LED qui permet aux utilisateurs « éclairés » d’accéder à Internet. Cette technologie est d’ores et déjà testée en haut débit dans des bureaux à Paris. Explications.

Une technologie prometteuse déjà pressentie par Graham Bell                           

Il est de plus en plus question des LED dans un contexte de réduction des consommations énergétiques mais peu de personnes soupçonnent toutes leurs applications possibles. Elles sont actuellement employées par Lucibel pour tester la technologie dite « Li-Fi » (pour Light Fidelity en anglais) qui consiste à utiliser la lumière visible (plage de fréquence comprise entre 480 THz et 670 THz) pour transmettre des informations sans fil.

Autrement dit, il est désormais possible de se connecter à Internet grâce à une source lumineuse LED connectée au réseau et un système émetteur-récepteur au niveau des appareils que l’on souhaite connecter. Des données sont codées puis envoyées et réceptionnées grâce à une modulation de l’amplitude des sources lumineuses LED. Cette technologie se distingue du Wi-Fi qui utilise la partie radio du spectre électromagnétique.

Dès les années 1880, Alexander Graham Bell avait développé un « photophone » qui permettait de transmettre des messages sans fil grâce à la lumière du Soleil. Avec le développement des LED qui ont des capacités de commutation(1) très rapides (jusqu’à un milliard de fois par seconde), les recherches sur le Li-Fi se sont fortement développées depuis le début du XXIe siècle. Lucibel a mis au point un prototype de nouvelle génération bidirectionnel et haut débit(2) qui est aujourd’hui testé dans les bureaux parisiens de la société Sogeprom.

De nombreux avantages identifiés

Lucibel met en avant de nombreux avantages de sa technologie Li-Fi parmi lesquels la santé des usagers et la sécurité des données. Les ondes du spectre visible ne sont pas aussi controversées que les ondes radio et pourraient être privilégiées dans les bâtiments accueillant des publics « sensibles », par exemple dans les écoles ou les hôpitaux. Par ailleurs, le Li-Fi n’est accessible qu’aux appareils placés dans le « cône » de lumière des LED : les données qui transitent ne pourraient donc pas être piratées à distance selon Lucibel (alors que le Wi-Fi traverse les murs), ce qui pourrait séduire certains secteurs comme la défense ou la banque.

Le confort d’utilisation du Li-Fi est enfin mis en avant. La limite théorique du débit pour cette technologie est de 1 gigabit par seconde(3), soit près de 10 fois celle du débit actuel du Wi-Fi. La bande visible est en outre beaucoup plus large que celle du Wi-Fi et devrait permettre à de nombreux utilisateurs de se connecter en même temps et d’éviter les problèmes de saturation. En revanche, il ne sera plus question de rester dans l'ombre pour se connecter à Internet…

dernière modification le