Newsletters des énergies

Un sous-marin à pédales français primé par la Navy

Scubster

Sous-marin français à propulsion musculaire, le Scubster constitue un engin innovant d'exploration océanographique (©Terence Dewaele)

Début juillet 2011, un sous-marin à pédales français a été primé lors d’une compétition organisée par le Carderock Naval Warefare Surface Center, près de Washington. Il s’agit du centre de recherche le plus important de la Navy.            

24 équipes et 30 sous-marins, venus notamment du Canada, du Venezuela, du Mexique ou de France ont participé à l’événement. Le principe du concours consiste à aller le plus vite possible sous l’eau par la propulsion musculaire dans un sous-marin « humide » (le cockpit est rempli d’eau lors de l’immersion) monoplace ou biplace, avec ou sans hélice.

Le prix de l’Innovation, un des quatre prix phares du concours, a été remporté par l’appareil du Français Stéphane Rousson, en collaboration avec des écoles d’ingénieurs de Toulon.
Baptisé « Scubster », l’engin se déplace à une vitesse maximale de 8 à 10 km/h dans toutes les directions grâce à deux hélices à rotation indépendante. "Avec 2 hélices, notre Scubster est bien plus maniable et permet l’exploration sous-marine tout en allant 4 fois plus vite qu’un plongeur”, explique Stéphane Rousson. Si le pilote arrête de pédaler, le Scubster remonte automatiquement à la surface.

Plus qu’une course, la compétition rassemble tous les deux ans les plus grandes universités de technologie du monde. De jeunes ingénieurs sont alors remarqués par le centre de recherche dela Navy, en vue de nouvelles solutions de propulsion moins consommatrices d’énergie pour les bateaux et les véhicules sous-marins.

 

Différentes manoeuvres réalisées par le Scubster (©2011)

Différentes manoeuvres réalisées par le Scubster (©2011)