Newsletters des énergies

D’où vient le pétrole brut importé en France ?

parue le
Pétrole au Kazakhstan
Fait méconnu du grand public : le Kazakhstan est le 2e fournisseur de pétrole brut de la France. (©KazMunayGas)

La France a produit près de 766 000 tonnes de pétrole en 2014 sur son sol. Cette production ne permet de couvrir que près de 1% de ses besoins en pétrole. Pour satisfaire la demande nationale, 53,6 millions de tonnes supplémentaires de pétrole brut ont été importées(1), auxquels s’ajoutent des importations de produits déjà raffinés, notamment de gazole et de fioul domestique.

Depuis 2013, le premier fournisseur de pétrole brut de la France est l'Arabie saoudite (des années 1990 jusqu'à 2012, c'était la Russie). Ce pays a compté pour 20,7% des importations françaises en 2014. Suivent, entre autres (le détail sous forme d'infographie en bas de l'article) :

  • le Kazakhstan (13,3% des importations françaises de brut en 2014) ;
  • le Nigéria (11,4%) ;
  • la Russie (9,8%).

Près de 53,6% des importations françaises de brut proviennent des pays membres de l’OPEP(2) en 2014, contre presque 95% en 1973. L’approvisionnement français se redistribue sensiblement au niveau géographique : un peu plus d'un tiers des importations proviennent en 2014 du Moyen-Orient et de Mer du Nord contre presque 75% dix ans plus tôt.

Notons que les importations françaises de pétrole brut diminuent tendanciellement (- 36% entre 2005 et 2014, y compris cette année malgré la baisse des prix du pétrole) tandis que celles de produits raffinés augmentent légèrement. Cette situation explique en partie les difficultés rencontrées par les raffineries françaises qui se trouvent en situation de surcapacité.

En 2014, la facture pétrolière de la France, incluant les achats de pétrole brut et de produits raffinés, atteint près de 45 milliards d’euros(3). Elle a baissé de 12,8% par rapport à 2013 grâce à la chute des cours du pétrole brut.

Origine des importations françaises de pétrole

Origine des importations françaises de pétrole brut en 2014 par pays (©Connaissance des Énergies)