Énergie solaire : le pari indien du groupe Total

  • AFP
  • parue le

Poursuivant sa diversification dans les énergies renouvelables, Total a pris lundi une participation dans un groupe indien présenté comme le premier développeur solaire au monde, à l'heure où l'Inde affiche de grandes ambitions dans ce domaine.

Le groupe pétrolier et gazier français a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe diversifié indien Adani de 20% dans Adani Green Energy Limited (AGEL). Les entreprises se sont mises d'accord pour que Total acquière "une participation de 50% dans un portefeuille solaire en opération de 2,35 GWac(1) détenu par AGEL et une participation de 20% dans cette société, pour un montant global de 2,5 milliards de dollars", a indiqué Total dans un communiqué.

Cet accord "représente le plus gros investissement dans les renouvelables jamais réalisé par Total", a salué le PDG de Total, Patrick Pouyanné, sur Twitter. "C'est une démonstration supplémentaire de notre stratégie de transformation: Total sera en 2030 dans le top 5 des énergies renouvelables !", a-t-il assuré. Avec cette participation minoritaire dans AGEL, Total y disposera par ailleurs d'un siège au conseil d'administration.

Total et Adani étaient déjà liés par un partenariat dans l'énergie depuis 2018, qui s'était concrétisé pour Total par une prise de participation dans Adani Gas Limited pour la distribution de gaz en Inde avec les investissements associés dans les terminaux de GNL (gaz naturel liquéfié) et la commercialisation du gaz. AGEL, lancée en 2015 avec le plus grand projet de site solaire au monde situé à Kamuthi, Tamil Nadu (648 MW) "est devenu le premier développeur solaire au monde", souligne Total.

La société dispose de 3 GW de renouvelables en opération, 3 GW en construction et 8,6 GW en développement. AGEL veut atteindre 25 GW de capacité de génération électrique à partir d'énergies renouvelables en 2025. A titre de comparaison, un réacteur nucléaire de moyenne puissance génère autour de 1 GW.

Des objectifs ambitieux

L'Inde et ses plus de 1,3 milliard d'habitants cherchent à sortir de leur grande dépendance au charbon très polluant en misant sur le gaz naturel mais aussi les énergies renouvelables. Le pays du Premier ministre Narendra Modi s'est fixé des objectifs très ambitieux en la matière, visant 175 GW de capacités renouvelables d'ici 2022 et 450 GW d'ici 2030.

Cette nouvelle acquisition doit aider Total à atteindre ses propres objectifs de développement dans les renouvelables. Soucieux de se verdir comme certains de ses concurrents - notamment européens - Total veut atteindre 35 GW de capacités brutes de renouvelables (éolien ou solaire) en 2025, contre près de 7 GW fin 2020. Le groupe a d'ailleurs maintenu l'an dernier ses objectifs d'investissement dans ce domaine au moment où il décidait par ailleurs d'économies dans l'activité pétrolière, très affectée par la pandémie du Covid-19.

Cette année sera "aussi active" que 2020 pour le groupe dans les renouvelables, a promis récemment le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Depuis le début de l'année, le géant pétrolier et gazier a racheté le plus gros producteur français de biogaz et créé une coentreprise aux États-Unis pour y développer des projets solaires.

"Notre prise de participation dans AGEL est une étape majeure dans la stratégie mise en place avec Adani dans les renouvelables en Inde", a encore souligné Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué. "Compte tenu de la taille de son marché, l'Inde est le pays privilégié pour mettre en oeuvre notre stratégie de transition énergétique basée sur les 2 piliers que sont les renouvelables et le gaz naturel", a-t-il souligné.

Sources / Notes
  1. GWac = GWc – pertes par la conversion (du courant continu au courant alternatif).

Ajouter un commentaire