Newsletters des énergies

« Le gaz consommé en France vient principalement de Russie »

parue le
Gaz russe
La Russie est le deuxième fournisseur de gaz naturel de la France. (©photo)

Plus de 99 % de la demande française de gaz naturel est satisfaite grâce aux importations. Contrairement à une idée assez répandue, le premier fournisseur de la France n’est pas la Russie mais la Norvège.

En 2014, la France assure près de 77% de ses importations par le biais de contrats à long terme(1) afin de pérenniser son approvisionnement. Celles-ci proviennent principalement de 4 fournisseurs :

  • la Norvège (38,1%) ;
  • la Russie (12%) ;
  • les Pays-Bas (10,8%) ;
  • l’Algérie (9,5%).

Malgré l’importance de ces 4 fournisseurs, la France diversifie l’origine de ses importations afin de limiter les conséquences d’aléas techniques ou politiques éventuels (ex : conflits gaziers russo-ukrainiens). Les importations sous forme de GNL (13,4% des importations de gaz naturel en 2014) offrent à la France la possibilité de s’approvisionner auprès de nouveaux producteurs et d’acheminer le gaz jusqu’aux terminaux méthaniers, indépendamment du réseau existant de gazoducs.

La Russie, qui dispose des deuxièmes plus importantes réserves prouvées de gaz naturel derrière l'Iran (17,4% des réserves prouvées dans le monde à fin 2014)(2), reste un fournisseur incontournable de nombreux pays de l’Union européenne. Par exemple, la Slovaquie importe 98% de son gaz de Russie(3). Notons que l’exploitation de gisements d’hydrocarbures non conventionnels pourrait avoir un impact important sur les échanges actuels.

Origine des importations françaises de gaz

En 2014, les importations de gaz naturel depuis la Russie ont diminué de 37% par rapport à 2013. (©Connaissance des Énergies)