Chantiers de l'Atlantique : l'armateur MSC Croisières confirme la commande de deux paquebots propulsés au GNL

  • AFP
  • parue le

L'armateur italo-suisse MSC Croisières a confirmé lundi la commande ferme aux Chantiers de l'Atlantique de deux paquebots propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL), qui seront livrés respectivement en 2026 et 2027.

"Les deux navires, actuellement nommés World Class 3 et 4, font partie d'un accord global qui comprend une option pour un cinquième navire" de la même série, a précisé MSC dans un communiqué.

La commande représente en tout, avec les deux navires et l'option, un montant de 4 milliards d'euros, selon les Chantiers de l'Atlantique.

Le premier paquebot de la série World Class, le MSC World Europa, avait été livré par ce chantier naval en octobre 2022.

Un autre paquebot, le MSC World America, destiné au marché nord-américain, est actuellement en construction à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et devrait être livré au printemps 2025.

MSC World Europa et MSC World America sont "les navires les plus économes en énergie et les plus respectueux de l'environnement de l'industrie des croisières", assure l'armateur.

"Nous sommes fiers de renforcer notre partenariat de 20 ans avec les Chantiers de l'Atlantique. Ensemble, nous avons construit 18 navires, et le 19e est actuellement en construction", a commenté Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières.

Les deux nouveaux paquebots évolueront encore par rapport aux précédents, avec des "solutions innovantes pour maximiser l'efficacité énergétique grâce à l'utilisation étendue de la récupération de chaleur" afin de "réduire davantage les émissions" de gaz à effet de serre, affirme MSC.

Le directeur général des Chantiers de l'Atlantique, Laurent Castaing, s'est félicité de cette commande qui survient "à un moment difficile pour la construction navale européenne".

MSC Croisières a "accepté un surcoût important afin d'améliorer l'efficacité énergétique de ces deux nouveaux navires", a souligné M. Castaing, cité dans le communiqué.

Commentaires

Rochain Serge

C'est toujours mieux que le mazout

Chantal Bourry

Sobriété ? Comment ose-t-on continuer de fabriquer de tels monstres polluants ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.