Fuites sur Nord Stream : il est « stupide et absurde » de soupçonner la Russie, affirme le Kremlin

  • AFP
  • parue le

Il est "stupide et absurde" de soupçonner la Russie d'être derrière les fuites massives détectées après des explosions ayant touché les gazoducs Nord Stream, a déclaré mercredi le Kremlin, alors que les Européens dénoncent un "sabotage".

"Il était assez prévisible" que certains mettent la Russie en cause, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Prévisible, stupide et absurde", a-t-il ajouté.

Ces fuites touchant Nord Stream 1 et 2 sont "problématiques pour nous, car les deux tubes sont remplis de gaz (russe) prêt à être pompé, et ce gaz coûte très cher. Maintenant, ce gaz est en train de s'échapper", a-t-il regretté.

Les deux infrastructures ont été endommagées par des explosions sous-marines au large d'une île danoise en mer Baltique, provoquant de vastes bouillonnements. Hors service à cause de la guerre en Ukraine, ces gazoducs, qui relient la Russie à l'Allemagne, contenaient tout de même du gaz.

L'Union européenne a promis la "réponse la plus ferme" à ce "sabotage" et le gouvernement danois a qualifié les explosions d'"actes délibérés". S'ils n'ont pas désigné de responsable, l'Ukraine a, elle, affirmé que ces fuites étaient le résultat d'une "attaque terroriste planifiée" par la Russie contre les pays européens.

M. Peskov a appelé "tout le monde à réfléchir avant de s'exprimer, à attendre les résultats des inspections pour savoir s'il s'agit d'une explosion ou non". "Cette situation exige du dialogue, une interaction rapide entre toutes les parties pour découvrir ce qu'il s'est passé. Pour l'instant, nous constatons une absence totale de dialogue", a-t-il ajouté.

Ces fuites éloignent la perspective d'une reprise prochaine des livraisons de gaz à l'Europe via Nord Stream 1, qui avaient été interrompues début septembre dans le contexte des tensions autour de l'offensive russe en Ukraine.

La Russie a fermé les vannes en invoquant des problèmes techniques, mais les Européens, très dépendants du gaz russe pour se chauffer cet hiver, accusent Moscou d'utiliser les livraisons comme un moyen de pression.

Commentaires

Jean FLUCHERE

C'est encore un coup des Allemands sûrement !

Christian Méda…

... ou des ricains !
Mais faites tout de même attention dans votre rédaction à bien laisser transparaître votre ironie si caustique soit-elle car, sur ce site comme dans tant d'autres, les trolls abondent et un propos comme le votre pourrait être pris au pied de la lettre. Ce serait contre-productif, n'est ce pas ?

Guydegif91

C’est le moment de faire appel à la surveillance de cette région par satellites, US ou autres, sur les jours précédents les explosions.
Analyser quels bâtiments croisaient ds la région …
Pb si des soumarîs ont posé les charges !
Comme près du territoire danois, eux ont peut-être des éléments sur la surveillance du voisinage…
Synergies requises entre UE et USA !
Slts
Guy

Christian Méda…

J'ai lu que l'Allemagne se servait du volume de NS1 comme stockage provisoire, A défaut de recevoir du gaz par ce tuyau. j'espère qu'ils ont procédé immédiatement à l'ouverture des vannes pour vider le plus vite possible le conte,u du gazoduc vers le réseau allemand. je ne doute ps qu'il en aient la consommation par les temps actuels. Ce sera autant de CH4 qui ne partira pas dans l'atmosphère. Mais je n'ai rien lu de tel.
Bien sûr, avec des explosions au plus près de la zones occidentale, c'est la plus petite partie de ce stock de gaz qui est récupérable. Mais encore, l'ont-ils seulement récupérée ?
Pour la plus grosse partie, entre la Russie et les 4 fuites, c'est bien l'Allemagne qui est la plus pénalisée par la disparition d'une partie de ses stocks. Pour cette seule raison, je ne vois pas bien l'Allemagne se tirer une telle balle dans le pied. Ou bien alors, ils aurait du exploser les tubes le plus en amont possible.
Autre paramètre, qui de la Russie ou de l'Allemagne ou même des USA que les Russes ne vont pas manquer d'accuser, qui a la conscience écologique la plus élevée ? Qui a l'altruisme le plus élevé vis à vis de sa propre population ?

A la place des occidentaux, je commencerais à escorter les méthaniers et les faire cheminer en convois, comme pour les cargos en 1941. Les sous-marins russes vont bien aimer ces cibles faciles et sans danger immédiat pour ceux qui les coulent.

Nucléaire ou climatique, le cataclysme approche, il va être temps de procéder à une action chirurgicale, rapide et efficace.

Bruno Lalouette

Hausses des cours du gaz et du pétrole, spéculation sur les dérivés, bien-sûr que l'Union soviétique a tout intérêt à faire ça !

Avec en plus, une mise en garde et si en une nuit, des commandos faisaient sauter tous les transformateurs de toutes les méga centrales électriques...

Voilà ce qui peut arriver, à force de planifier des modes de production centralisés !

L'Union Européenne, cette autre Union Soviétique...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.