Inde: EDF remporte un contrat pour fournir 300 MW de capacités éoliennes, annonce Brune Poirson

  • AFP
  • parue le

L'électricien français EDF a remporté un appel d'offres en Inde pour fournir 300 mégawatts (MW) de capacités éoliennes, a annoncé mercredi la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson.

EDF "a signé un contrat pour développer 300 mégawatts d'énergie éolienne en Inde (...) à un coût de 2,62 roupies [0,03 euro] du kilowattheure, qui va fournir de l'électricité à ce prix-là à huit millions de personnes", a déclaré Mme Poirson lors d'une conférence de presse à l'ambassade de France à New Delhi.

L'emplacement de ce projet éolien, qui sera construit par une coentreprise d'EDF avec l'Indien Sitac et fera l'objet d'un investissement de 300 millions d'euros, reste encore à déterminer. La structure doit être opérationnelle sous deux ans, a précisé la diplomatie française.

Au printemps, le groupe français Engie avait également décroché un contrat éolien de 200 MW dans l'État du Tamil Nadu (sud).

Présent dans l'éolien et le solaire en Inde, EDF espère aussi conclure la vente à New Delhi de six réacteurs EPR pour une centrale nucléaire à Jaitapur (Maharashtra, ouest) d'une puissance de près de 10 GW, objet de négociations depuis des années. La société française et son homologue indien Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) ont signé en mars un accord sur le schéma industriel du projet.

Troisième plus gros pollueur de la planète, avec 4% des émissions de gaz à effet de serre, l'Inde est engagée dans un vaste effort de développement des énergies renouvelables. Elle doit toutefois jongler entre ses besoins gigantesques dans l'immédiat et sa lutte contre l'empreinte écologique de l'homme.

New Delhi souhaite produire 40% de son électricité à partir d'énergies renouvelables à l'horizon 2030. Le charbon, particulièrement polluant, resterait cependant la première source d'électricité du pays.

Ajouter un commentaire