Le marché gazier chinois : évolution récente et perspectives

  • Source : Ifri

L'économie chinoise a rebondi depuis avril 2020 et l'Empire du Milieu devrait, malgré la crise sanitaire, éviter la récession cette année. « La fenêtre vers un âge d'or du gaz en Chine s'est à nouveau ouverte » selon Sylvie-Cornot Gandolphe(1), compte tenu des faibles prix du gaz importé et des progrès pour libéraliser le marché gazier dans ce pays.

Dans l'étude ci-après publiée le 6 novembre par le Centre Énergie & Climat de l'Ifri, Sylvie-Cornot Gandolphe fait le point sur l'évolution du marché gazier chinois, marqué par des « réformes majeures au cours des 12 derniers mois sur l'ensemble de la chaîne de valeur » (en soulignant l'impact de la crise sanitaire dans la première partie de l'étude) et présente les perspectives à moyen terme de ce marché, dans le cadre du 14e plan quinquennal chinois (2021-2025). 

La consommation de gaz de la Chine pourrait augmenter de 4% en 2020 (contre une baisse de 4% au niveau mondial selon les dernières projections de l'AIE) pour atteindre 320 milliards de m3. Dans le même temps, la production gazière nationale, connaît une hausse significative (+ 8,8% sur les 8 premiers mois de 2020 par rapport à la même période en 2019) et pourrait s'approcher d'un volume annuel de 190 milliards de m3. Précisons que cette production est tirée par « la poussée du gaz de schiste », dont la production pourrait s'élever à 19 milliards de m3 en 2020 (soit environ 10% de l'ensemble de la production gazière estimée de la Chine)(2)

Lire l'étude :
Évolution récente du marché gazier chinois
Sources / Notes
  1. Consultante, Sylvie-Cornot Gandolphe collabore depuis 2012 avec l'Ifri. Elle est spécialiste des marchés du gaz et du charbon.
  2. En 2019, la production chinoise de gaz de schiste s'était élevée à 15,4 milliards de m3.

Sur le même sujet