Les transports et vous en quelques chiffres clés

parue le
Transports en France

Le transport routier a compté pour 94,1% de la consommation française d’énergie relative aux transports (hors aviation internationale) en 2016. (©PIxabay)

Le ministère de la transition écologique et solidaire a publié le 28 mars sa dernière étude dédiée au secteur des transports en France(1), dans lequel il délivre « les données récentes utiles à la connaissance des transports et de leurs effets » en France. État des lieux.

La répartition modale du transport de voyageurs

En 2016, les véhicules particuliers (en incluant les deux-roues motorisés) ont compté pour près de 79,1% du transport intérieur de voyageurs en France, selon les dernières données ministérielles. Cette part « n’a pratiquement pas bougé depuis 1991 », la baisse du prix des carburants ayant stimulé le transport individuel en 2016.

Le transport collectif, qui a compté pour 21% du transport de voyageurs en France en 2016, « croît moins rapidement que le transport individuel » (en voyageurs-kilomètres(2)), indique l’étude ministérielle, malgré une progression du transport en autobus et en autocars depuis 2005. Le transport ferré et le transport aérien (vols intérieurs en métropole) ont respectivement compté pour 10,8% et 1,5% du transport intérieur de voyageurs en France en 2016.

Le parc de véhicules routiers et la consommation d’énergie

Depuis 2001, le nombre de véhicules routiers(3) en France métropolitaine a augmenté de plus de 4,6 millions, pour atteindre 38,9 millions en 2016. Cette hausse est principalement liée à l’augmentation des voitures particulières en circulation (32,2 millions en 2016). Précisons que près de 62% de ces voitures particulières et 95,7% des autobus et autocars roulaient au diesel en 2016.

Les transports comptent actuellement pour près d’un tiers de la consommation d’énergie finale en France. Près de 94,1% de la consommation d’énergie du secteur provient du transport routier, quasi exclusivement sous forme de produits pétroliers. Précisons que l’étude ne délivre pas de données sur le développement des véhicules électriques mais signale par ailleurs une accélération de l’électrification du réseau ferroviaire depuis 2006 : 57% des lignes exploitées par la SNCF en 2016 étant électrifiées, contre 45% en 1996.

Les dépenses des ménages et les émissions de gaz à effet de serre

En 2016, les dépenses de transport des ménages se sont élevées à 162,9 milliards d’euros, ce qui correspond à 13,7% de leurs dépenses de consommation, une part « en baisse tendancielle depuis 2000 » (14,8% en 2001) selon le ministère. Ces dépenses restent, au niveau national, principalement liées à l’achat de véhicules et surtout à leurs coûts d’« utilisation hors carburants » (les dépenses de carburants et de lubrifiants comptent en moyenne pour 20,5% de l’ensemble des dépenses de transports d’un ménage).

Les transports sont à l’origine d’environ 29% des émissions de gaz à effet de serre en France, cette part s’étant stabilisée depuis 2010 après avoir augmenté lors des deux décennies précédentes. Notons que les émissions françaises liées aux transports ont au total augmenté de 9,1% depuis 1991 alors que celles de tous les autres secteurs ont diminué en France durant cette période.

Transport intérieur de voyageurs en France

En 2016, « 956 milliards de voyageurs-kilomètres ont été transportés sur le territoire français », dont 756 milliards de voyageurs-kilomètres en véhicule individuel. (©Connaissance des Énergies, d'après Commissariat général au développement durable)