Situation énergétique de l'Arabie saoudite

  • Source : EIA

L'Arabie saoudite joue un rôle central sur les marchés pétroliers : ce pays n'est certes plus le principal producteur de pétrole et d'autres hydrocarbures liquides (les États-Unis occupent la 1re place mondiale, comme le montre l'infographie ci-après) mais il reste le principal exportateur mondial(1) et dispose de près de 15% des réserves prouvées de pétrole dans le monde(2). Après avoir massivement réduit sa production pétrolière en 2020 dans le cadre d'un accord de l'OPEP+, l'Arabie saoudite augmente à nouveau ses extractions de brut depuis février 2021(3).

Dans le rapport ci-après en anglais publié le 2 décembre, l’EIA américaine (Energy Information Administration) détaille ses derniers chiffres clés sur la situation énergétique de l'Arabie saoudite, en particulier sur le pétrole et le gaz naturel (le pétrole a compté à lui seul pour 62% de la consommation d'énergie primaire de ce pays en 2020, les besoins énergétiques restants étant quasiment intégralement satisfaits par le gaz naturel). Précisons que l'Arabie saoudite est le 11e plus grand consommateur d'énergie au monde (le 2e au Moyen-Orient après l'Iran).

Production de pétrole des principaux producteurs mondiaux

Lire l'étude :
Situation énergétique de l'Arabie saoudite en 2021
Sources / Notes
  1. L'Arabie saoudite dispose toujours des principales capacités de production au monde, souligne l'EIA.
  2. Avec 259 milliards de barils à fin 2020, soit les 2e réserves au monde après le Venezuela.
  3. La production de pétrole brut de l'Arabie saoudite a chuté à 7,7 millions de barils par jour en juin 2020 (contre 11,6 Mb/j en avril 2020). Elle est remontée à hauteur de 9,8 Mb/j en octobre 2021, soit un niveau proche de la production saoudienne de début 2020 selon l'EIA.

Sur le même sujet