Ordres de grandeur

L'intensité énergétique mondiale avoisine 0,149 tep par millier de dollars de PIB en 2015.

Près de 97% des véhicules essence en circulation sont aujourd’hui compatibles avec le SP95-E10.

En 1903, une Gobron-Brillié roulant au bioéthanol atteint une vitesse record de 177 km/h.

Le chauffage au bois serait responsable de 31% de l’ensemble des émissions françaises de particules fines « PM10».

Le Venezuela dispose des premières réserves de pétrole au monde mais n'était que le 10e producteur en 2015.

En 2015, les ménages français ont dépensé en moyenne 238 euros par mois pour satisfaire leurs besoins énergétiques.

Au 24 janvier 2017, 90 des 449 réacteurs nucléaires dans le monde sont connectés au réseau depuis 40 ans ou plus.

Les 12 pays membres du FPEG détiennent près des deux tiers des réserves prouvées de gaz dans le monde.

Près de 12 millions de personnes seraient en situation de « précarité énergétique » en France.

La France a pour objectif de réduire de 50% sa consommation d'énergie finale en 2050 par rapport à 2012.

Le changement d'heure en France permet d’économiser chaque année en éclairage près de 440 GWh d'électricité.

La production électrique de la Norvège a reposé à 96,1% sur l'hydroélectricité en 2013.