Le groupe britannique Centrica veut atteindre la neutralité carbone dès 2045

  • AFP
  • parue le

Le groupe énergétique britannique Centrica s'engage à atteindre la neutralité carbone en 2045, "cinq ans avant son précédent objectif et celui du Royaume-Uni", d'après un communiqué jeudi.

"Le chauffage des logements et entreprises est le principal facteur d'émissions de carbone au Royaume-Uni et Centrica prend des mesures pour aider ses clients", souligne la maison mère de British Gas, premier fournisseur d'énergie dans le pays. Parmi les mesures, le groupe veut lancer une pompe à chauffage hybride, accélérer l'adoption des véhicules électriques de ses clients en installant 23 000 stations de chargement au Royaume-Uni, électrifier sa propre flotte.

Le groupe a par ailleurs publié un bénéfice opérationnel provenant d'opérations continues - et hors Direct Energy, activité dont la vente a été finalisée - en chute de près d'un tiers à cause d'une perte de clients et d'un temps plus doux l'an dernier qu'en 2019, ce qui a limité la demande de chauffage. La baisse des prix des matières premières s'est aussi traduite par une dépréciation pour le groupe des actifs d'hydrocarbures, et la pandémie pèse sur les prévisions de performance pour les mois à venir.

La crise sanitaire a également pesé sur la capacité de certains clients à payer leurs factures énergétiques et occasionne plus de coûts de vérifications de crédit pour Centrica, précise-t-il. En juin, le groupe avait annoncé un plan de restructuration passant par la suppression de 5 000 emplois, surtout dans l'encadrement, soit un cinquième des effectifs, en raison de l'impact de la crise du nouveau coronavirus.

Centrica était déjà en grande difficulté avant la pandémie, subissant une érosion du nombre de ses clients, du fait d'une vive concurrence et du plafonnement des tarifs au Royaume-Uni.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet