Energie: le fonds IFM a acquis 10,83% de l'espagnol Naturgy au terme de son OPA

  • AFP
  • parue le

Le fonds australien IFM a acquis 10,83% du groupe énergétique espagnol Naturgy au terme de son OPA partielle lancée début 2021, soit un niveau inférieur à l'objectif de 22,69% qu'il s'était fixé, a annoncé jeudi le gendarme boursier espagnol.

Selon l'autorité boursière (CNMV), le groupe australien n'est parvenu à acquérir que "47,74% des actions ciblées" par l'offre publique d'achat (OPA), correspondant à "10,83%" du capital de l'entreprise.

Le fonds de pension, qui espérait récupérer 22,69% de Naturgy, a néanmoins maintenu l'opération, renonçant ainsi "à la condition minimale d'acceptation" de 17% du capital qu'il s'était fixée, précise la CNMC dans un communiqué.

Le prix de l'offre était de 22,07 euros par action.

Le gendarme de la Bourse espagnole avait donné son feu vert début septembre à l'OPA partielle sur Naturgy (ex-Gas Natural Fenosa), qui avait également obtenu l'accord du gouvernement du socialiste Pedro Sanchez.

En 2020, ce dernier a renforcé les règles sur les investissements étrangers de façon à protéger les activités jugées stratégiques de l'appétit des grands groupes étrangers.

En vertu de cette réforme, les entreprises étrangères voulant acquérir plus de 10% d'une entreprise espagnole jugée prioritaires par l'exécutif doivent obtenir le feu vert du conseil des ministres.

Pour ce faire, IFM s'était engagé à maintenir le siège et l'activité du groupe en Espagne et à garantir une gestion financière prudente, en appuyant les investissements fondamentaux pour la transition énergétique.

Naturgy possède notamment 49% du gazoduc Medgaz, qui relie l'Espagne à l'Algérie, son principal fournisseur de gaz. Le groupe a également investi dans l'éolien et le solaire en Espagne, en Australie et au Chili.

L'ex-Gas Natural Fenosa s'est rebaptisé Naturgy en 2018, marquant sa volonté de devenir un opérateur énergétique mondial hors du seul secteur gazier, et de se diversifier notamment dans les énergies renouvelables.

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture