Éolien : EDF Renouvelables acquiert un portefeuille de 300 MW en Allemagne

  • AFP
  • parue le

EDF Renouvelables a annoncé jeudi l'acquisition en Allemagne auprès d'Altus AG de plusieurs projets de parcs éoliens d'une capacité totale de 300 MW, qui doivent être mis en service d'ici cinq ans.

"Cette opération offre à EDF Renouvelables l'opportunité de renforcer ses positions (...) en Allemagne, un pays dont l'objectif est de porter à 65% la part des renouvelables dans l'électricité consommée à l'horizon 2030 (contre 27,4% en 2014)", souligne Frédéric Belloy, vice-président exécutif pour les opérations internationales d'EDF Renouvelables, cité dans un communiqué.

Le développement de ces projets, situés dans dix Länder, restera dans un premier temps de la responsabilité d'Altus AG, tandis que la construction des parcs sera assurée ensuite par EDF Renouvelables, qui n'a pas souhaité révéler le montant de ces investissements. "Les baux fonciers ont été conclus et les études environnementales sont en cours. Après obtention de toutes les autorisations requises, les projets participeront aux appels d'offres organisés par l'Etat fédéral allemand en vue de de sécuriser des contrats de vente d'électricité sur vingt ans", selon la même source.

EDF Renouvelables exploite déjà en Allemagne plus de 580 MW de parcs éoliens au travers de filiales, dont 400 MW de capacité éolienne en mer. Le producteur d'électricité renouvelable majoritairement éolienne et solaire totalise dans le monde une puissance installée de 13 GW provenant d'une centaine d'installations. Il est essentiellement présent en Europe et en Amérique du Nord mais prend de plus en plus position sur des marchés émergents.

Commentaires

rochain

Il n'y a qu'en France qu'EDF croit au nucléaire ?

GB57

ah bon quelle source ? selon:https://www.forumnucleaire.be/theme/dans-le-monde/lenergie-nucleaire-da…
c'est peut-être de l'intox!!
L’énergie nucléaire dans le monde : situation actuelle
Au 1er janvier 2019, 450 réacteurs nucléaires sont opérationnels à travers le monde. Ils produisent ensemble, de manière sûre, 10,3 % de l’électricité mondiale. La capacité mondiale de production d’électricité nucléaire est en progression depuis 4 ans et atteint un nouveau record avec plus de 399 000 MW. L’Agence Internationale de l’Energie prévoit environ 1,1 mille milliard de dollars d'investissements dans l'énergie nucléaire d'ici 2040, ce qui entraînera une augmentation de la production d'énergie nucléaire d'environ 46 %.

57 centrales nucléaires sont également en cours de construction dans 16 pays. Viennent s’ajouter 147 réacteurs nucléaires planifiés, et 337 réacteurs proposés. Une tendance nouvelle est en train de voir le jour avec l’intérêt concret porté à l’énergie nucléaire par une vingtaine de pays qui ne possèdent pas encore de centrales nucléaires.

rochain

Le site que vous citez est une émanation de l'organisme internationale qui prône le nucléaire. Sa présentation est tronquée en donne une lecture biaisée. Par exemple lorsqu'il met en avant la volonté chinoise d'aller vers le nucléaire, il laisse supposer que la Chine a choisie cette voie pour le développer son besoin en énergie. Or si la Chine investi dans le nucléaire c'est parce que c'est aussi une voie possible, mais elle investi beaucoup plus dans les ENR que dans le nucléaire. Le tiers de l'ensemble des investissements mondiaux dans les ENR sont réalisés par la Chine depuis déjà plusieurs années. Il faut aussi rappeler qu'au niveau mondial le nucléaire ne représente que 10 % du mixe électrique alors que les ENR représentent déjà 25 %, ce sont là des informations qui ne sont pas issues de sites d'opinion mais des organismes officiels reprenant les informations fournis par les ministères concernés de tous les pays du monde. Pour avoir une vision objective de la façon dont évolue ce secteur il faut consulter chaque année ces sites qui ne font que des constats sans prendre partie pour une source ou l'autre, et mesurer le sens des variations d'années en années pour chacune des source d'énergie qui y sont données.

Les autres formes "d'informations" ne sont que des focus sous le projecteur choisi pour le magnifier (même si ce qu'ils disent est vrai), mais sans être rapporter à l'ensemble des alternatives. On peut même faire croire que celui qui est le plus en déclin relativement aux autres, a une progression spectaculaire, et que le lecteur qui n'a à ce moment aucune idée de ce que représentent les autres, traduira implicitement que c'est celui qui a la plus forte progression.
C'est exactement ce qui se passe avec la publication de "Forum nucléaire" que vous citez.

Ajouter un commentaire