Hausse des taxes sur les carburants: « c'est compliqué mais il n'y a pas le choix » selon Édouard Philippe

  • AFP
  • parue le

"C'est compliqué mais il n'y a pas le choix": Edouard Philippe est revenu samedi lors de son déplacement au Vietnam sur la hausse impopulaire des taxes sur le carburant en France, en soulignant le besoin de combattre les émissions de gaz à effet de serre.

"J'entends parfaitement la grogne, le mécontentement parfois, la colère aussi qui peut s'exprimer, mais je dis aujourd'hui comme je l'ai toujours dit qu'il n'y a pas de solution magique au problème du dérèglement climatique", a-t-il insisté.

Lors d'une rencontre avec des jeunes au nouveau lycée français d'Hanoï, le Premier ministre a été interrogé sur le réchauffement climatique, et est de lui-même revenu sur la polémique en France liée à la forte remontée des prix des carburants, sous l'effet conjugué des hausses des prix du pétrole et de l'augmentation chaque année de la "taxe carbone".

"Il faut pouvoir inciter nos concitoyens à changer un certain nombre de comportements qui sont problématiques du point de vue des équilibres environnementaux", a-t-il ajouté. "Alors c'est facile à dire comme ça, et puis quand on rentre dans le détail, ça râle un peu il faut reconnaître. Je ne sais pas au Vietnam mais en France, parfois ça râle", a reconnu M. Philippe. "Théoriquement, tout le monde est d'accord (pour réduire les émissions) mais en pratique c'est difficile", a-t-il souligné.

"Il faut accompagner ça. Il faut que les gouvernements essaient de dire à la fois attention il faut changer les comportements, mais en même temps qu'ils accompagnent leurs concitoyens pour que ces changements soient possibles", a-t-il plaidé, citant les primes à la conversion du gouvernement dans l'automobile ou pour changer les chaudières au fioul. "C'est compliqué, mais il n'y a pas le choix, il n'y vraiment pas le choix et d'une certaine façon il y a urgence", a insisté le Premier ministre.

"Et même si ça râle beaucoup, même si c'est difficile à assumer, à mettre en pratique, il y a beaucoup de gens, et notamment de votre génération, qui savent que c'est indispensable", a-t-il dit aux lycéens.

Commentaires

FAMEREE

D'abord, je suis belge une fois, européen sceptique devenu.
Les propos justifiant les hausses diverses dont la taxe carbone (mais toutes taxes confondues) sont une HONTE, c'est un véritable hold-up permanent vis à vis de la classe moyenne qui est prise au siège , car n'ayant pas encore de véritable alternative!. Il y a bien urgence climatique, c'est un fait actuel pour de nombreuses populations! Mais si les gouvernements veulent s'engager pour le climat via des taxes dissuasives, ils devraient s'attaquer sans délai aux accords internationaux qui exonèrent le carburant aviation et le carburant maritime des cargos et " des croisières s'amusent". Deux poids, deux mesures, très différentes, dont une au bénéfice des grands groupes, des grands traders , des grands spéculateurs. Les citoyens ne peuvent plus accepter ce carnage vis à vis de leur pouvoir d'achat, quelques soient les bonnes raisons invoquées tant que les mesures ne soient équitables d'une part et que d'autre part, des solutions alternatives soient réellement praticables tant à la campagne, qu'à la ville!. La lutte ne fait que commencer! Reprenez votre destinée énergétique en mains, grâce au photo-voltaïque , à la voiture électrique qui permet de reprendre du courant pour la maison. La révolution est "en marche", mais c'est d'une autre marche qu'il s'agit!

wenger

Au début, j'ai eu l'impression que FAMEREE et moi étions d'accord pour faire quelque chose à condition que ce ne soit pas moi qui paye.
FAMEREE ne veut pas payer le gaz oil, mais les autres (ici bateaux et avions) doivent payer à sa place.

Mais quand je lis jusqu'au bout, je comprends que FAMEREE utilise maintenant une voiture électrique. Donc à cause de la hause du prix des carburants, FAMEREE est passé à l'électrique et ne polue plus du tout. C'est quand même un peu cela le but de la hausse, ou me tromperais-je ?
Alors bravo à FAMEREE pour son action concrète contre le réchauffement et les particules fines !

FAMEREE

WENGER: Complètement à coté de la plaque ! Est-ce si difficile de comprendre?
Je dénonce et je m'insurge contre la facilité de ne taxer que les carburants et autres combustibles des voitures et pour le chauffage!. Des taxes sont nécessaires pour faire les routes et pour mener une politique énergétique parmi d'autres.
Justement, si les pouvoirs publics justifient des taxes pour une protection du climat, nous pouvons nous attendre à ce que chaque usage impactant le climat, soit impacté fiscalement, ce qui n'est pas le cas pour les carburants aviation et maritime! C'est simple, je suis pour une redevance d'impact pour chaque chose ou service impactant avec un crédit pour ceux qui ont un impact protecteur dont les circuits courts!. J'espère que vous comprenez maintenant!. Personnellement, non je ne roule pas (encore) en voiture électrique, j'ai même acheté une nouvelle diesel, bien que je fasse beaucoup moins de km! Par contre, j'ai deux installations photovoltaïques qui ont 9 et 10 ans, et le projet est de passer à une troisième pour alimenter une voiture électrique rechargeable équipée du programme V2H pour alimenter la maison et V2V pour dépanner les copains, en promouvant les échanges d'énergie entre citoyens. Et ceci n'a rien de commercial. Notre association n'attend pas de réponse (tardive) des pouvoirs? publics, mais met des solutions en place avec les passionnés d'énergies renouvelables! POINT BARRE.

Ajouter un commentaire