La fermeture de la centrale à charbon du Havre prévue le 1er avril 2021

  • AFP
  • parue le

La centrale à charbon du Havre (Seine-Maritime) fermera le 1er avril 2021, alors que la France veut renoncer à cette source d'énergie très polluante, ont indiqué vendredi le gouvernement et EDF.

La France veut fermer ses quatre dernières centrales à charbon d'ici 2022, une promesse du président de la République Emmanuel Macron qui a été inscrite dans la récente loi énergie et climat.

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, doit se rendre lundi prochain au Havre "pour signer le Pacte territorial de transition écologique et industriel havrais qui doit accélérer la transition écologique et énergétique du territoire en vue de la fermeture de sa centrale à charbon, prévue par EDF pour le 1er avril 2021", ont indiqué ses services.

Interrogé par l'AFP, EDF a confirmé que la fermeture de la centrale d'une puissance de 600 MW était programmée à cette date. L'annonce doit permettre de "donner de la visibilité" aux salariés, a expliqué un porte-parole. Le centrale thermique emploie actuellement environ 160 salariés d'EDF.

Il reste encore quatre centrales à charbon en France : outre celle du Havre, elles sont implantées à Cordemais, Gardanne et Saint-Avold. Sur le site de Cordemais (Loire-Atlantique), EDF étudie un projet - baptisé "Ecocombust" - de conversion de la centrale à la biomasse, qui pourrait ainsi continuer de fonctionner au-delà de 2022 si le gouvernement donne son accord.

Commentaires

Justin

A cordemais, ils vont remplacer le charbon par de l'huile de palme ou du bois amazonien?

Aïe, zut, le remède est encore une nouvelle fois pire que le mal...

Arnoux Jean-Baptiste

Se renseigner sur le projet EcoCombust avant d'émettre une opinion facile et sans intérêt ...

AtomicBoy44

Bois issus des déchetteries et fabriqué sur place via des broyeurs et compressseurs. L'usine a granulés sera le gros de l'activité de la centrakle.

Son activitée annuelle prévue après 2022 est de 500h par an contre 5000 avant l'arrivée de Micron. actuellement, toujours au charbon IMPORTÉ, elle ne tourne pas plus de 2000h par an ...

Elle est soumise a la taxe carbone pour chaque MWh produit.

Demandez donc a Eon, et RWE pour voir ! Au vu des volumes qu'ils produisent et qu'il émettent, a mon avis, ils produiront ce que le havre ne produira pas et ils ne payent jtrs pas de taxe carbone au MWh, eux.

L'arbre au milieu de la foret, vous regardez.

François Cordelle

On se demande vraiment pourquoi il est décidé, pour satisfaire la demande d'électricité, de maintenir en service la centrale à charbon du Havre de 600 MW (très émettrice de CO²), alors qu'il serait bien préférable du point de vue du climat, de ne pas arrêter la centrale de Fessenheim qui est capable de fournir 1800 MW ( sans émission de CO²) et à un prix de revient très bas puisqu'elle est totalement amortie, et habilitée par l'autorité de sûreté à fonctionner au moins 10 années supplémentaires ( la sûreté est même été accrue grâce aux travaux exécutés ).
J'ajoute que la centrale de Fessenheim fait partie des centrales du parc qui réalisent les meilleures performances, en temps passé, de toutes les interventions demandant l'arrêt de la centrale (rechargements, entretien, révisions, modifications diverses...).
Devant l'affirmation que le climat doit être un souci prioritaire, la réalité oblige à dire que c'est faux car ce n'est pas le cas, au contraire!

AtomicBoy44

L'idéologie a fait son oeuvre sur les politiques des participants a cette centrale.

Et je suis entièrement d'accords avec vous.

Tout cela est si stupide qu'il est permis de se demander qui gouverne la France ?????!!!!!

Ces gens ne savent pas décider alors ils écoutent des minorités parce qu'ils sont si mal élus, si peu légitimes, qu'ils sont acculés au clientélisme électoral tous azimuts et le plus médiocre.

Les Suisses et les Allemands ont truqués les débats jusqu'en Belgique pour faire fermer cette centrale.
Le Luxembourg a même avoué publiquement qu'ils était prêt de payer pour faire fermer les centrales de fessenheim et Cattenom.... Du grand n’importe quoi. Cela s'apelle de l’ingérence dans les affaires d'un état. Merci l’Europe de m***. P.Seguin l'avait annoncé au parlement avec la dénonciation de Maastricht : Plus de souveraineté, fin des libertés.

Il suffirait de leurs couper le courant et il serait alors facile de leur dire : "allez vous fournir en électrons soi-disant verts chez les électriciens germaniques puisque vous préférez la pollution massive par les fossiles de ces pays. Quelle idiotie....

Votre dernière phrase est incompréhensible parce que vous faites trop de raccourcis dans votre tête. Désolé, mais je ne la comprends pas. même après relecture de votre commentaire a plusieurs reprises. Particulièrement ce passage :

"la réalité oblige à dire que c'est faux car ce n'est pas le cas, au contraire!"

Qu'est-ce qui est faux ??? Le contraire de quoi ? Qu'est-ce qui n'est pas "le cas" ?

A éclaircir.

François Cordelle

vous avez raison ce que j'ai écrit n'est pas clair. Ce que je voulais dire, c'est que, contrairement à ce qui est proclamé, ce que l'on fait ou que l'on décide ne va pas du tout dans le sens souhaité pour la lutte contre le le réchauffement climatique.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet