La consommation chinoise de charbon a baissé pour la troisième année consécutive en 2016

  • AFP
  • parue le

La consommation de charbon en Chine a diminué en 2016 pour la troisième année consécutive, selon des données officielles publiées mardi, le pays luttant pour diminuer sa dépendance à cette source d'énergie largement à l'origine de la pollution frappant ses villes. La baisse a été de 4,7% l'an passé, et la part du charbon dans le mix énergétique s'établit désormais à 62% (-2 points sur un an), a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).

Malgré cette baisse, la Chine demeure le premier consommateur mondial de charbon, et celui-ci reste un indispensable carburant de son économie, fournissant 60% de son électricité. Les chiffres annoncés mardi suggèrent que "la consommation de charbon a probablement atteint un pic en 2014", selon l'organisation environnementale China Dialogue basée à Londres. "Cependant, des craintes persistent sur l'éventualité d'un rebond de la demande en charbon si la Chine continue à stimuler son économie par des investissements dans les infrastructures", note-t-elle.

La combustion du charbon pour la fabrication d'électricité et le chauffage est responsable de la plupart des émissions de gaz à effet de serre en Chine. C'est aussi la source principale du brouillard de pollution qui s'abat régulièrement sur les villes chinoises: un "smog" qui provoque un fort mécontentement populaire.

En décembre, la Chine s'était fixé pour objectif de réduire de 800 millions de tonnes ses capacités annuelles de production de charbon d'ici à 2020, selon le plan d'une agence gouvernementale rapporté par la presse d'Etat. Pékin dit vouloir ainsi améliorer l'efficacité et les conditions de sécurité dans la production.

Commentaires

alcor

Les Chinois font des efforts et l'Allemagne avec le charbon pollue !

Ajouter un commentaire