La Grèce lance un plan d'économies d'énergie au sein du secteur public

  • AFP
  • parue le

Éteindre le chauffage en partant : en Grèce les fonctionnaires sont désormais invités à faire ce geste simple dans le cadre d'un plan lancé mercredi par le gouvernement pour faire baisser la consommation d'énergie du secteur public.

"Nous prenons des mesures à effet immédiat pour réduire la consommation [de l'Etat] de 10%", a déclaré le ministre de l'Economie grec, Costas Skrekas, lors d'une conférence de presse, en mentionnant la "triple crise énergétique" à laquelle fait face Athènes avec "la montée vertigineuse des prix du gaz naturel, de l'électricité et du pétrole".

Les pays de l'Union européenne sont menacés de pénuries d'énergie cet hiver du fait de l'arrêt des livraisons de gaz russe décidé par Moscou. En Grèce, la montée en flèche des prix de l'énergie depuis l'invasion russe de l'Ukraine alimente une inflation au plus haut depuis près de trente ans.

Le secteur public grec est connu pour être particulièrement insouciant en matière d'utilisation de l'énergie, la lumière restant souvent allumée dans les administrations dans la journée, comme l'éclairage public sur les autoroutes.

Dorénavant, les fonctionnaires seront incités à éteindre la climatisation et le chauffage en quittant le travail, et les thermostats seront réglés à 27°C en été et 19°C l'hiver, ont indiqué des responsables gouvernementaux.

Selon M. Skrekas, la consommation d'énergie du secteur public grec représente 11% du total de celle du pays, et a augmenté de 20% en volume en 2021. Cette année-là, l'Etat a dépensé 700 millions d'euros rien que pour acquitter ses factures d'électricité, a précisé le ministre délégué aux Finances, Thodoros Skylakakis, présent à la même conférence de presse que M. Skrekas.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.