Le consortium pétrolier KPO doit 1,1 milliard de dollars au Kazakhstan à la suite d'un litige

  • AFP
  • parue le

Un consortium de géants énergétiques occidentaux doit verser plus d'un milliard de dollars au Kazakhstan dans le cadre d'un différend portant sur la répartition des bénéfices du champ d'hydrocarbures de Karatchaganak (nord-ouest), a annoncé lundi le gouvernement de ce pays d'Asie centrale.

Le ministère de l'Energie kazakh a annoncé dans un communiqué que "le consortium va payer à la République (du Kazakhstan) une compensation financière à hauteur de 1,1 milliard de dollars" en vertu d'un "accord mutuellement avantageux, amical".

Le consortium Karatchaganak Petroleum Operating (KPO) est composé de l'italien Eni, de l'américain Chevron, du néerlando-britannique Shell, du russe Lukoil et du groupe kazakh KazMunaiGas. Il exploite le champ pétrolier et gazier de Karatchaganak.

Cet accord est le fruit de "négociations très difficiles avec le consortium, qui ont duré environ trois ans", a précisé le ministre de l'Energie Kanat Bozoumbaïev, cité dans le communiqué. Le ministère de l'Energie kazakh avait révélé l'année dernière avoir déposé une demande d'arbitrage international contre KPO.

En plus de cette somme de 1,1 milliard de dollars, le Kazakhstan recevra des revenus supplémentaires de 415 millions de dollars jusqu'en 2037 grâce aux modifications apportées au mode de répartition des bénéfices du champ Karatchaganak, a indiqué le ministère, précisant que ces recettes supplémentaires étaient basées sur un prix du pétrole de 80 dollars le baril.

Selon le ministère, le consortium se serait par ailleurs engagé à investir jusqu'à cinq milliards de dollars pour développer le gisement de Karatchaganak, l'un des plus importants du pays.

Le Kazakhstan est fortement tributaire des exportations de pétrole pour alimenter son économie peu diversifiée.

Ajouter un commentaire