Tesla snobbé par la Maison Blanche pour un événement sur les voitures électriques

  • AFP
  • parue le

Le patron de Tesla Elon Musk s'est froissé de ne pas avoir été convié à la Maison Blanche jeudi par Joe Biden pour un évènement pourtant dédié à la voiture électrique, mais réservé aux trois constructeurs liés au principal syndicat automobile.

"Je ne dis pas que c'est du sabotage. Mais c'est du sabotage", est-il écrit sur une image représentant un homme à l'expression sceptique twittée par Elon Musk, en réponse à une vidéo de la chaîne CNBC.

Le dirigeant de Tesla, constructeur automobile 100% électrique, semble ainsi s'étonner de ne pas faire partie des invités à la cérémonie de la Maison Blanche, organisée jeudi après-midi par le président américain pour donner un coup d'accélérateur à la voiture électrique.

"Aujourd'hui, ce sont les trois plus gros employeurs de l'UAW (United Auto Workers, le puissant syndicat automobile américain, NDLR) et le président de l'UAW qui se tiendront aux côtés de Joe Biden", a réagi la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point presse quotidien.

La Maison Blanche a-t-elle sciemment décidé d'écarter de cet évènement Elon Musk, ouvertement opposé aux syndicats ? "Ce sont les trois principaux acteurs de UAW. Je vous laisse donc tirer votre propre conclusion", a répondu Jen Psaki, interrogée lors du point-presse.

Tesla entretient un conflit de longue date avec l'UAW, qui avait déposé une plainte en 2017, accusant le groupe d'avoir limogé des salariés pour leurs sympathies syndicales. Et en mars dernier, l'agence américaine en charge du droit du travail (NLRB) a rendu une décision défavorable au constructeur.

Joe Biden, lui, s'affiche toujours soucieux de promettre "des emplois bien payés et syndiqués", raison pour laquelle il a rallié le puissant syndicat UAW à son initiative en faveur des véhicules électriques.

Jen Psaki a cependant indiqué qu'elle ne s'attendait "pas à ce que ce soit la dernière fois que nous parlions des voitures propres (...) et nous sommes impatients d'avoir une gamme de partenaires dans cet effort".

"Nous saluons bien sûr les efforts des constructeurs automobiles qui reconnaissent le potentiel d'un futur véhicule électrique et soutenons les efforts qui aideront à atteindre l'objectif du président. Et certainement, Tesla fait partie de ces entreprises", a-t-elle aussi dit.

aue-jul/jum

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture