Al Dhafra, vitrine solaire des Émirats arabes unis avant la COP28

Centrale solaire d'Al Dhafra

La centrale solaire d'Al Dhafra s'étend sur une surface totale de 21 km2, soit près de dix fois la superficie de Monaco. (©Masdar)

Une des plus grandes centrales photovoltaïques au monde a été inaugurée mi-novembre aux Émirats arabes unis, qui accueille à partir de cette semaine la COP28 (30 novembre - 12 décembre 2023). Présentation en chiffres de la centrale d'Al Dhafra.

Presque 4 millions de panneaux solaires

Situé dans le désert à 35 km de la capitale Abou Dhabi, le parc solaire d'Al Dhafra est présenté comme « la plus grande centrale solaire à site unique au monde » : il est constitué de presque 4 millions de panneaux solaires photovoltaïques bifaces, d'une puissance cumulée avoisinant 2 GW.

Cette centrale gigantesque pourrait satisfaire les besoins en électricité de près de 200 000 personnes selon les porteurs du projet (détenu respectivement à 40% et 20% par les compagnies publiques émiraties TAQA et Masdar, à 20% par le groupe chinois Jinko Power et à 20% par EDF Renouvelables).

Le site pourrait permettre d'éviter l'émission de près de 2,4 millions de tonnes de CO2 par an, indique Masdar. Il est en outre doté de technologies permettant d'augmenter « son efficacité d'environ 20% par rapport aux centrales solaires »  classiques, a affirmé à l'AFP Abdulaziz Al-Obaidly, le directeur des opérations de Masdar. Précisons enfin que le coût de vente annoncé de l'électricité produite par cette centrale est l'un des plus faibles au monde, de l'ordre de 13,2 $ par MWh.

7e plus grand producteur mondial de pétrole

À l'heure actuelle, le pétrole et le gaz naturel comptent encore pour près de 97% de la consommation d'énergie aux Émirats arabes unis, membre de l'OPEP depuis 1967. Les EAU sont le 7e plus grand producteur de pétrole brut et d’autres hydrocarbures liquides au niveau mondial, malgré une surface limitée proche de celle de la Nouvelle-Aquitaine. 

Et les Émirats arabes unis envisagent d'augmenter encore leur production de pétrole brut d'environ 3 millions de barils par jour (Mb/j) à 5 Mb/j d'ici 2027, mais le pays s'est engagé dans le même temps en juillet à tripler ses capacités d'énergies renouvelables au cours des sept prochaines années. Rappelons que la société émiratie Masdar est dirigée par Sultan Al Jaber, qui est également patron de la compagnie pétrolière ADNOC et président de la COP28.

Soulignons également que le pays dispose par ailleurs de la « première centrale nucléaire du monde arabe » (la centrale de Barakah située sur la côte ouest d’Abou Dabi, d'une capacité de 5 600 MW).

dernière modification le
Sources / Notes

Sur le même sujet