Newsletters des énergies

La Thaïlande souhaite diversifier son mix électrique... avec plus de charbon

parue le
Charbon en Thaïlande

Le charbon est actuellement la 2e source d'électricité de la Thaïlande. (©Peabdody)

Le ministre de l’énergie thaïlandais a annoncé le 11 avril que son pays pourrait avoir davantage recours au charbon dans le futur, ce combustible comptant actuellement pour près d’un cinquième de la production électrique nationale.

Plus de charbon dans la production électrique thaïlandaise

Lors de l’International Energy Forum(1), le ministre Siri Jirapongphan a qualifié de « très basse » la part actuelle du charbon dans la production électrique thaïlandaise (un peu moins de 20% actuellement selon lui). Il a jugé que la diversification de ce mix électrique passait par « un pourcentage raisonnable » de charbon, afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement.

Cette aspiration n'est « pas nouvelle », rappelle Sylvie Cornot-Gandolphe, chercheuse associée à l'Ifri. Elle se heurte toutefois à des oppositions locales, à l'image de deux projets de centrales à charbon (Krabi et Songkhala) dont la construction est suspendue dans le sud du pays, très touristique.

Si « la messe semble dite » pour ces projets selon Sylvie Cornot-Gandolphe, Siri Jirapongphan a indiqué qu’une évaluation allait permettre de préciser de nouveaux lieux d’implantation plus favorables, probablement d’ici fin 2018. Le charbon pourrait ainsi contribuer à satisfaire la hausse de la consommation électrique attendue (+ 90% entre 2015 et 2036 selon l’Irena).

Mix électrique de la Thaïlande

En 2016, la production électrique thaïlandaise était carbonée à près de 90%. (©Connaissance des Énergies, d’après AIE)

En 2016, le pétrole et le gaz naturel comptaient encore pour 82,8% de la consommation d’énergie primaire de la Thaïlande et la production électrique nationale reposait encore pour près de deux tiers sur le gaz naturel et pour plus d’un cinquième sur le charbon (principalement du lignite).

Si le développement des énergies renouvelables s’est accéléré au cours de la décennie, celles-ci ne comptaient pour leur part que pour 10% de la production électrique thaïlandaise en 2016 (dont la moitié grâce à l’hydroélectricité). Siri Jirapongphan a considéré que ce développement avait été coûteux tout en prenant acte de la baisse des coûts des unités de production renouvelables qui les rapprochent de la parité réseau.

Évolution du mix électrique de la Thaïlande

Le gaz naturel fournit la grande majorité de la production électrique thaïlandaise. (©Connaissance des Énergies, d’après Irena)

Le charbon, montré du doigt mais toujours très présent dans le mix mondial

En 2017, la consommation mondiale de charbon a augmenté de près de 1%, après deux années de déclin, cette hausse étant due à une forte demande asiatique à des fins de production électrique selon un rapport publié en mars 2018 par l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Malgré les importantes émissions de gaz à effet de serre associées à sa combustion, le charbon reste ainsi de loin la première source d’électricité dans le monde (près de 38% du mix électrique mondial).

En Asie du Sud-Est, l'Indonésie et le Vietnam comptent notamment sur leurs ressources locales de charbon, pour développer l'usage de ce combustible à des fins de production électrique. Celui-ci permet ainsi de « remplacer du gaz pour faire face à des besoins énergétiques pressants », note Sylvie Cornot-Gandolphe, la consommation gazière régionale connaissant une forte croissance. C'est en particulier le cas de la Thaïlande qui, faute d'avoir investi dans l'exploration-production, prévoit une très forte augmentation de ses importations de gaz naturel liquéfié (35 millions de tonnes de GNL en 2035 contre 3,7 millions de tonnes en 2017).

Selon un rapport publié fin octobre 2017 par l'AIE, le charbon pourrait potentiellement satisfaire près de 40% des besoins complémentaires d'énergie en Asie du Sud-Est d'ici 2040, dépassant ainsi le gaz naturel dans le mix de production électrique régional. Il en résulterait une forte hausse des émissions de CO2 liées à l’énergie (+ 75% d’ici à 2040) selon l’AIE, malgré le recours à des centrales au charbon supercritiques ou ultra-supercritiques (charbon « propre »).

Mix électrique mondial

Le charbon reste encore de loin la première source d’électricité dans le monde. En 2017, les centrales au charbon ont produit 280 TWh de plus qu’en 2016. (©Connaissance des Énergies, d’après AIE)