Le point sur la production américaine d'électricité en 2019

parue le

Depuis 2016, le gaz naturel est la première source d'électricité aux États-Unis devant le charbon. Ici, la centrale à gaz de Ninemile 6 en Louisiane. (©Entergy)

L’EIA américaine (Energy Information Administration) a publié le 26 février ses dernières données sur la production d’électricité des États-Unis en 2019(1). État des lieux en 2 infographies.

Près de 62% de la production électrique reposant sur le gaz naturel et le charbon

En 2019, les centrales électriques américaines ont produit près de 4 118 TWh (- 1,3% par rapport à la production électrique record de 2018). Le gaz naturel a renforcé sa place de première source d’électricité dans le pays, comptant pour 38,4% du mix de production américain en 2019. Malgré une baisse de leur production de 15,7% en 2019, les centrales à charbon ont quant à elles encore généré 23,5% de la production électrique américaine(2) l’an dernier.

Le parc nucléaire américain, premier au monde avec 96 réacteurs « opérationnels »(3) a compté pour presque un cinquième de la production américaine d’électricité en 2019 (avec une production quasiment stable ces dernières années). L’EIA met en avant le facteur de charge très élevé de la filière : 93,5% en moyenne sur l’année 2019 (contre 56,8% pour les centrales à gaz à cycle combiné, 47,5% pour le parc de centrales à charbon, 39,1% pour l’hydroélectricité, 34,8% pour l’éolien et 24,5% pour le solaire photovoltaïque).


La production américaine d’électricité est encore très largement carbonée : les productions nucléaire, éolienne, hydroélectrique et solaire combinées étaient encore inférieures à celle des centrales à gaz en 2019. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

L’éolien, première filiale renouvelable productrice d’électricité

Pour la première fois, l’éolien est devenu en 2019 la première filière renouvelable productrice d’électricité aux États-Unis (7,3% du mix de production américain), devant l’hydroélectricité (6,6%). La production éolienne a progressé de près de 10% par rapport à 2018. Le parc éolien américain a fortement progressé au cours de la dernière décennie (« en partie grâce à la prolongation du Production Tax Credit ») tandis que seulement 2 GW de capacités hydroélectriques ont été installées sur cette période(4).

À titre de comparaison, la production d’électricité en France métropolitaine s’est élevée à 537,7 TWh en 2019. Elle a encore reposé à 70,6% sur le nucléaire l'an dernier (11,2% pour l’hydroélectricité et 6,3% pour l’éolien).


Entre 2009 et 2019, la production d’électricité à partir du gaz naturel a augmenté de près de 72%. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Sur le même sujet