Newsletters des énergies

« L’OPEP est uniquement constituée de pays arabes »

Pays membres de l'OPEP et l'OPAEP

L'Algérie, membre de l’OPEP et de l’OPAEP, a compté pour près de 1,7% de la production pétrolière mondiale en 2017. (©Anadarko)

Fondée en 1960, l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) ou OPEC en anglais rassemble 15 pays qui, comme son nom l’indique, exportent du pétrole. Elle vise principalement à réguler le cours du brut en coordonnant notamment la production de ses membres autour d’un niveau total de 30 à 40 millions de barils par jour. Contrairement à une idée assez répandue, ses pays membres ne sont pas tous issus du « monde arabe »(1).

Les principaux producteurs au sein de l’OPEP sont pour la plupart des pays arabes : l’Arabie saoudite était le 2e producteur mondial de pétrole en 2017 (derrière les États-Unis, avec une production de près de 12 millions de barils par jour)(2), l'Irak, le 6e producteur mondial et les Émirats arabes unis, le 7e producteur mondial. Le Koweït et le Qatar au Moyen-Orient ainsi que l’Algérie et la Libye en Afrique du Nord sont les autres pays arabes membres de l’OPEP.  

Huit autres pays non arabes font toutefois également partie de l’OPEP :

  • l’Angola, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Nigéria en Afrique ;
  • l’Équateur et le Venezuela en Amérique du Sud ;
  • l’Iran(3) (4e producteur mondial de pétrole en 2017) au Moyen-Orient.

Une autre organisation est pour sa part uniquement composée de pays arabes : l’OPAEP (Organisation des Pays Arabes Exportateurs de Pétrole) ou OAPEC en anglais. Fondée en 1968, elle est constituée des 7 pays arabes de l’OPEP auxquels s’ajoutent 4 autres pays : Bahreïn, l’Égypte, la Syrie et la Tunisie (toujours citée parmi les membres par l'OPAEP bien que ce pays soit suspendu de ses droits et obligations depuis 1986)(4). Cette organisation est indépendante de l’OPEP bien que son objectif soit assez similaire, à savoir une coordination des politiques pétrolières.

Précisons que l’OPEP a une notoriété et une influence bien plus forte que l’OPAEP sur la scène internationale. Elle a compté pour 42,6% de la production mondiale de pétrole en 2017(5) contre de l'ordre de 30% dans le cas de l’OPAEP.

Carte OPEP OPAEP
Le Gabon a réintégré l'OPEP en 2016 après avoir quitté l'organisation en 1995. (©Connaissance des Énergies)

dernière modification le
Sources / Notes
  1. Les pays dits « arabes » sont souvent définies selon un critère linguistique (l’arabe comme langue officielle ou co-officielle) ou ethnique (population arabe dominante, principalement dans la péninsule Arabique, au Maghreb et dans la corne de l’Afrique).
  2. Incluant les liquides de gaz naturel. Statistiques portant sur 2017, BP Statistical Review of World Energy, juin 2018.
  3. Population persane.
  4. Pays membres de l'OPAEP.
  5. Donnée du BP Statistical Review of World Energy, juin 2018.

 

Site de l'OPEP.
Site de l'OPAEP.