Nouvelles découvertes de pétrole et de gaz conventionnels

  • Source : IFP Energies nouvelles

Au cours des dix dernières années, les dépenses d’exploration de pétrole et de gaz conventionnel ont été multipliées par cinq au niveau mondial. Elles atteignent un montant record de 106 milliards de dollars en 2014.

Dans le cadre du Colloque Panorama 2015 d’IFP Energies nouvelles, Geoffroy Hureau et Roland Vially détaillent dans cette note de synthèse les découvertes de pétrole et de gaz conventionnel réalisées au cours des deux dernières années. Ils rappellent entre autres que l’Afrique subsaharienne reste à l’heure actuelle la principale zone mondiale où de nouveaux gisements sont découverts. En 2014, six des dix principales découvertes y étaient concentrées.

C’est toutefois le gisement de Pobeda dans la mer de Kara (Arctique russe) qui constitue la plus importante découverte de l’année. Les réserves de ce gisement sont estimées à 130 millions de barils de pétrole et 499 milliards de m3 de gaz techniquement récupérables. Selon Rosneft, la mer de Kara pourrait contenir des réserves équivalentes à celles de l’Arabie saoudite.

Cette note ne traite pas les découvertes liées à des gisements non conventionnels qui ne sont généralement pas annoncées par les compagnies, selon les deux auteurs. Aux États-Unis, les réserves de pétrole de formation peu perméables (« tight ») constitueraient néanmoins près de 30% des réserves pétrolières nationales à l’heure actuelle. 

Lire l'étude  :