Observatoire de l'éolien 2023 : chiffres clés sur la filière

parue le
Parc éolien en mer de Saint-Nazaire–Production CAPA Corporate

 

Vue de la première éolienne offshore du parc de Saint-Nazaire. (©Parc éolien en mer de Saint-Nazaire–Production CAPA Corporate)

L'éolien est « le premier employeur des énergies renouvelables électriques dans notre pays et s’impose comme un levier de création d’emplois durables dans les territoires », soulignent France Renouvelables (anciennement France Energie Eolienne) et Capgemini Invent dans l’édition 2023 de leur Observatoire dédié à la filière (accessible en bas de cet article).

Les emplois de la filière éolienne française à fin 2022

À fin 2022, 28 266 emplois directs et indirects étaient associés à la filière éolienne, soit 11% de plus qu'à fin 2021 (25 500), et 40% de plus qu'à fin 2019 (20 200). Précisons que 6 982 emplois de la filière à fin 2022 concernaient les installations en mer.

France Renouvelables fait état de près de 900 sociétés aux tailles très variées (56% d'emplois dans des PME), présentes sur toute la chaîne de valeur de l'écosystème éolien avec 4 grands segments : études et développement, fabricant de composants, ingénierie et construction, exploitation et maintenance.

Selon l'Observatoire, le nombre d'emplois « éoliens » en France pourrait s'élever à 40 602 à l'horizon 2035 dans un scénario tendanciel « business as usual », soit près de 7 000 « emplois perdus » par rapport aux besoins identifiés par la filière(1).

4e source de production électrique en 2022

À fin 2022, la France comptait sur son territoire près de 9 500 éoliennes, réparties entre 2 262 parcs. Au cours de l'année 2022, 642 nouvelles éoliennes ont été installées en France.

Près de 1,59 GW de nouvelles capacités éoliennes terrestres ont été raccordées en 2022 et la puissance éolienne totale installée à terre a atteint 21,39 GW à fin juin 2023.

L'année 2022 a par ailleurs été marquée par l'ouverture du parc éolien en mer de Saint-Nazaire (480 MW). La mise en service complète du parc de Saint -Brieuc (496 MW) est quant à elle « prévue pour le second semestre 2023 et celle du parc de Fécamp (497 MW) pour le premier semestre 2024 », rappelle France Renouvelables.

En matière de production, l'éolien reste la 2e filière renouvelable dans le mix français derrière l'hydroélectricité (11,1% de la production en France métropolitaine en 2022, contre 8,5% pour l'éolien) et a été dépassée l'an dernier par le gaz (9,9%) comme 3e source d'électricité en France, loin derrière le nucléaire (62,7%).

Mix électrique de la France en 2022

Sources / Notes
  1. Besoins exprimés en vue de la Loi de Programmation Energie et Climat (LPEC) à venir.

Sur le même sujet