Renouvelables : quels sont les objectifs européens à l’horizon 2020 ?

Parc éolien Royaume-Uni Teesside

Éoliennes offshore sur le parc de Teesside au Royaume-Uni (©EDF-Chapman Brown)

Dans le cadre du Paquet Energie-Climat, l’Union européenne s’est fixé comme objectif de porter la part des énergies renouvelables (EnR) à hauteur de 20% dans sa consommation finale d’énergie en 2020 (10% dans le secteur des transports).

Dans cette optique, chaque État membre s’est vu attribuer un objectif propre. Celui-ci est calculé sur la base de la part des EnR dans la consommation du pays en 2005 et de son PIB par habitant. La France a par exemple pour objectif d’atteindre une part de 23% d’EnR d’ici à 2020, un niveau plus élevé que celui de l’Allemagne (18%). Tous les pays sont libres de choisir les sources renouvelables qu’ils souhaitent privilégier. Ils font état de leurs choix auprès de la Commission dans des plans d’action nationaux(1).

Les objectifs varient fortement d’un pays à un autre (par ordre croissant d’objectif) :

  • entre 10% et 19% d’EnR dans la consommation nationale d’énergie en 2020 : Malte (10%, objectif le moins élevé de l’UE), le Luxembourg, la Belgique, Chypre, la Hongrie, la République tchèque, les Pays-Bas, la Slovaquie, la Pologne, le Royaume-Uni, la Bulgarie, l’Irlande, la Grèce, l’Italie et l’Allemagne ;
  • entre 20% et 25% : la Croatie, l’Espagne, la France, la Lituanie, la Roumanie, l’Estonie et la Slovénie ;
  • entre 26% et 35% : le Danemark, le Portugal et l’Autriche ;
  • plus de 35% : la Finlande, la Lettonie et la Suède (49%, objectif le plus élevé de l’UE).

Trois États membres dépassaient d’ores et déjà leurs objectifs en 2012 : la Bulgarie, l’Estonie et la Suède. Trois autres pays en étaient très proches (95% de la cible atteinte) : la Roumanie, la Lituanie et l’Autriche. Notons que la Norvège, pays non membre de l’UE, envisage de satisfaire 67,5% de sa consommation finale d’énergie grâce aux EnR en 2020. 

Part des renouvelables dans les pays de l'Union européenne

En 2012, les EnR comptaient pour 14,2% de la consommation finale d’énergie de l’Union européenne. (©Connaissance des Énergies)