Situation énergétique du Brésil en 2014

  • Source : EIA

Le profil énergétique du Brésil, 8e consommateur d’énergie au monde, interpelle dans 3 domaines principaux : ses immenses réserves de pétrole dans des champs pré-salifères (gisements offshore très profonds situés sous une épaisse couche de sel), sa production de bioéthanol et son important parc hydroélectrique.    

L’EIA américaine (Energy Information Administration) présente, dans cette note en anglais, les caractéristiques du système énergétique brésilien : organisation, acteurs majeurs (Petrobras en tête), production, consommation et réserves, etc. Elle souligne l’importance du pays en Amérique du Sud. Le Brésil possède entre autres les deuxièmes réserves prouvées de pétrole (derrière le Venezuela qui possède les premières réserves au monde) et de gaz naturel du sous-continent.

Près de 91% de la production brésilienne de pétrole provient en 2013 de ses gisements offshore. C’est à une profondeur supérieure à 5 000 mètres que résident les gisements les plus prometteurs. En 2007, celui de Tupi a constitué la plus importante découverte dans le monde depuis celui de Kashagan (en mer Caspienne) dans les années 1990. Petrobras est encore confrontée à d’importants défis techniques face à ses gisements pré-salifères à très grande profondeur et nécessitant une importante pression en phase de production.

Précisons que le Brésil est par ailleurs le deuxième producteur de bioéthanol au monde derrière les États-Unis et le troisième producteur d’électricité d’origine renouvelable derrière la Chine et les États-Unis.

Lire l'étude  :
Analysis report on Brazil
Sources / Notes

Le profil énergétique du Brésil, 8e consommateur d’énergie au monde, interpelle dans 3 domaines principaux : ses immenses réserves de pétrole dans des champs pré-salifères , sa production de bioéthanol et son important parc hydroélectrique.