« Sustainable Recovery » : le plan de relance énergétique de l’AIE

  • Source : AIE

La pandémie de Covid-19 a provoqué « la plus forte baisse historique des investissements mondiaux dans l’énergie », souligne l’Agence internationale de l’énergie (qui prévoit que ceux-ci chutent de 20% en 2020). L'AIE indique entre autres que près de 8% des 40 millions d’emplois directs du secteur de l’énergie dans le monde seraient « en danger ou ont déjà été supprimés ».

Dans le rapport ci-après publié le 18 juin, l’Agence internationale de l'énergie présente un grand plan de 1 000 milliards de dollars d’investissements par an entre 2021 et 2023 pour « relancer les économies, créer des emplois et faire émerger des systèmes énergétiques plus résilients et plus propres »(1).

L’AIE affirme que son plan offre les moyens de réduire le rebond en 2021 des émissions de CO2 liées à l’énergie, en faisant de l’année 2019 un « pic définitif », précise le directeur de l’Agence Fatih Birol. La mise en œuvre dudit plan pourrait, selon l'AIE, permettre aux émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie « d’être, en 2023, inférieures de 4,5 milliards de tonnes au niveau qui serait atteint » sans ces mesures.

Parmi la trentaine de mesures présentées en partenariat avec le FMI (dans le 2e chapitre du rapport), figurent entre autres les recommandations suivantes : « étendre et moderniser les réseaux électriques, accélérer les nouvelles installations éoliennes et solaires, maintenir le rôle de l’hydroélectricité et du nucléaire (principalement en prolongeant la durée de vie des sites existants), étendre les réseaux ferroviaires à grande vitesse, promouvoir l’utilisation de véhicules électriques, améliorer l’efficacité des bâtiments existants et nouvelles constructions, favoriser l’innovation dans l’hydrogène, les batteries, les petits réacteurs nucléaires modulaires et la capture et le stockage du CO2 », etc.

Des ONG ont reproché le fait que le rapport fasse « l’impasse sur la nécessaire sortie des hydrocarbures »(2). Les conclusions du rapport de l’AIE doivent être discutées lors d'une réunion ministérielle à Paris le 9 juillet.

Lire l'étude  :
Rapport Sustainable Recovery
Sources / Notes
  1. Ce plan doit également accélérer l’atteinte des objectifs de développement durables de l’ONU, en permettant à près de 420 millions de nouvelles personnes d’avoir accès à des moyens de cuisson propre dans les pays pauvres et à presque 270 millions de personnes de bénéficier d’un accès à l’électricité.
  2. Oil Change International et Reclaim Finance.

Sur le même sujet