Un dirigeable dans le ciel de Paris en 2012

Dirigeable ENS Cachan

Le dirigeable MC 500 au-dessus de Paris, un projet qui devrait se réaliser à l'été 2012 (©Dirisoft Recherche)

Un dirigeable nouvelle génération, réalisé par l’école Normale Supérieure de Cachan avec le soutien de la mairie de Paris, devrait effectuer son vol inaugural durant l’été 2012.

En cours de fabrication, le prototype MC 500 est un ballon de 500 m³ qui ne nécessite pas de pilote. Toute l’innovation repose sur son mode de propulsion. Gonflé à l'hélium, le dirigeable est propulsé grâce des moteurs électriques, alimentés par une pile à combustible à hydrogène. L’émission de CO2 en vol est ainsi évitée.

Ce dirigeable est capable de prendre une charge de 500 kg et d’effectuer un vol stationnaire. De multiples applications pour la capitale sont alors envisageables. Le survol de Paris sans bruit, le transport de charges lourdes ou la surveillance du trafic routier en sont des exemples.

Première étape vers une version commercialisable

D’une longueur de 22 mètres, le MC 500 reste encore un modèle réduit des dirigeables du futur. « Il nous sert à mettre au point notre projet de dirigeable nouvelle génération de 2 000 m³, qu’on espère mettre en service rapidement », explique Hervé Kuhlmann, patron du projet à l’ENS Cachan. Cette prochaine version devrait présenter une autonomie de 2 à 3 semaines. Elle permettrait notamment d’assurer la surveillance maritime, pour la pêche ou la lutte contre la pollution.

À plus long terme, des appareils de très grandes envergures sont prévus pour le transport de charges atteignant les 500 tonnes. Selon Hervé Kuhlmann, un dirigeable de 250 mètres de long avec un ballon d’une capacité de 500 000 m³ pourrait transporter des morceaux de fusée Ariane ou des pylônes d’éoliennes.

Reste que ces exemplaires sont loin d’être achevés. Le MC 500 devra faire ses preuves à l’été 2012, au dessus des berges de Seine.

dernière modification le