Un vélo d’appartement qui lave vos vêtements sales ?

Vélo d'appartement machine à laver

Si les éléments en suspens trouvent une réponse satisfaisante, ce vélo machine à laver aurait tout pour plaire dans une perspective de développement durable. (©Yanko Design)

Faire du sport n’implique pas forcément de salir du linge, cela peut aussi permettre de le laver pour le designer chinois Li Huan. Le vélo d’appartement imaginé par ce dernier fait aussi office de machine à laver. Zoom sur ce vélo nettoyant qui a suscité l’intérêt des traqueurs d’innovations durant l’été.

Un concept et un design séduisants

Des bricoleurs ont déjà réussi à fabriquer leurs lave-linge de façon artisanale en s’affranchissement de toute alimentation électrique. Li Huan a toutefois le mérite d’avoir proposé un design original pour son lave-linge et surtout de l’avoir adapté à une activité sportive pratique. Ce concept de « Bike Washing Machine » s’intègre ainsi dans une démarche de sobriété énergétique, voire également de santé publique.

Le vélo machine à laver mesure seulement 25 cm de large et 1 m de long, dont un peu plus de la moitié est occupée par le tambour au niveau du pédalier. Le pédalage permettrait de faire tourner le tambour mais également de produire de l’électricité. Celle-ci servirait alors à alimenter le compteur du vélo et pourrait être stockée dans une batterie pour être restituée ultérieurement.

Des questions en suspens

SI ce concept est a priori très séduisant, il reste de nombreux éléments à préciser autour de son efficacité : énergie nécessaire pour assurer un cycle complet de lavage et durée d’exercice associée, alimentation en eau, etc.  Le fait que les vêtements tournent toujours dans le même sens pourrait également nuire à l’efficacité du lavage. Ces informations ne sont pas encore dévoilées à ce jour, tout comme le prix du système.

A titre indicatif, les concepteurs de Pedal Power, un autre système de vélo producteur d’électricité, estiment qu’un un adulte pédalant peut fournir en moyenne une puissance de 75 W pendant 2 heures, soit une production de 150 Wh. Selon les dernières données de l’Ademe, un lave-linge consomme pour sa part près de 200 kWh/an en moyenne (ce qui représente un coût de 30 euros en France). L’agence rappelle que des progrès importants ont été réalisés ces dernières années autour de ces équipements, notamment en matière de consommation d’énergie et d’eau.

Des gestes simples permettent d’ores et déjà de réduire sa consommation d’électricité dédiée au lavage. Un lavage à froid consomme notamment 2 fois moins d’énergie qu’un lavage à 40°C. L’essorage dans le tambour du lave-linge est par ailleurs 100 fois plus économe que l’extraction thermique d’un sèche-linge. Une information qui pourrait susciter une nouvelle idée au designer chinois Li Huan ?